La migration, seul facteur de hausse de la population en Europe

La population de l’Union européenne a augmenté l’année dernière, alors que le nombre de naissances et de décès était le même. Selon Eurostat, le bureau européen des statistiques, la hausse est due à la migration.

Lors de la Journée mondiale de la population, le 11 juillet, il a été révélé que la population européenne était passée de 510,3 millions le 1er janvier 2016 à 511,8 millions de personnes le 1er juillet 2017.

Or, selon Eurostat, le nombre de naissances et de décès était le même en 2016 (5,1 millions), ce qui signifie que la variation naturelle de la population dans les 28 États membres étaient neutre.

Cela signifie aussi que l’accroissement de la population de 1,5 million a largement été causé par une hausse de l’immigration nette.

Estimated data for 2016.

Selon le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés, 362 376 personnes ont traversé la Méditerranée entre janvier et décembre de l’année dernière. Une baisse de 64 % par rapport à l’année précédente.

Cela s’est reflété par le fait qu’en 2015, la population européenne a augmenté de 2 millions de personnes alors que l’UE enregistrait sa première variation négative de la population, c’est-à-dire que plus de personnes mouraient que naissaient.

Le président du Parlement européen, Antonio Tajani a déclaré aux médias italiens la semaine dernières que l’Europe sous-estimait l’ampleur de la crise migratoire et que « des millions d’Africains » arriveraient au cours des prochaines années si aucune action urgente n’était prise.

Prise au cas par cas, la population a augmenté dans 18 États membres de l’UE. Au contraire, les chiffres ont chuté en Estonie, en Italie, en Grèce, au Portugal, en Hongrie, en Roumanie, en Bulgarie, en Croatie, en Lettonie et en Lituanie.

L’Allemagne conserve son statut de pays le plus peuplé de l’UE, avec 82,8 millions d’habitants, avec une croissance démographique de 0,76 %. La Suède et le Royaume-Uni ont aussi enregistré d’impressionnantes hausses.

Le plus grand nombre de naissances a été enregistré en Irlande, alors que l’Italie se retrouve dans les abysses du classement. La Croatie, la Lettonie, la Lituanie sont les pays ayant connu les plus grandes baisses démographiques.

La population européenne continue de vieillir, ce qui exerce une pression accrue sur les systèmes de santé nationaux et les marchés du travail.

Cette tendance découle d’une baisse de la mortalité infantile et des progrès en sciences médicales, ce qui signifie que les gens vivent simplement plus longtemps.

La population devrait doubler en Afrique d'ici 2050

La population africaine devrait doubler d’ici 2050, selon un nouveau rapport du PRB à Washington, remettant sérieusement en question la durabilité du continent le plus pauvre du monde.