Ukraine : l’Europe peut s’attendre à recevoir cinq millions d’exilés, selon Josep Borrell

« Si les bombardements continuent, si on continue à bombarder les villes, de manière indiscriminée, on peut s'attendre à cinq millions d’exilés », a déclaré Josep Borrell. [Guillaume Horcajuelo/EPA]

L’Europe peut s’attendre à recevoir cinq millions d’exilés si l’invasion de l’Ukraine par la Russie et les bombardements des villes se poursuivent, a estimé lundi (7 mars) à Montpellier, dans le sud de la France, le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.

« Si les bombardements continuent, si on continue à bombarder les villes, de manière indiscriminée, on peut s’attendre à cinq millions d’exilés », a précisé le Haut-représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité lors d’une réunion des ministres européens des Affaires étrangères et du développement.

L’ONU a déjà indiqué ces jours derniers que quatre millions de personnes pourraient vouloir quitter l’Ukraine si la guerre se poursuit.

Plus de 1,7 million de personnes ont déjà fui depuis le lancement de l’invasion russe le 24 février, selon les derniers décomptes de l’ONU lundi.

« Dans ce cas, il faut se préparer à recevoir cinq millions de personnes », a insisté M. Borrell en estimant qu’il faut un effort financier important pour faire face à cette situation.

Le 1er mars, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, avait promis d’engager au moins 500 millions d’euros du budget européen pour l’assistance humanitaire après l’invasion russe de l’Ukraine.

Un premier versement de 100 millions a été débloqué pour l’Ukraine et la Moldavie, a précisé M. Borrell.

La guerre en Ukraine pourrait impacter la production de semi-conducteurs

Alors que l’UE veut faire du continent un des leaders sur le marché des semi-conducteurs, qui connaît déjà une pénurie depuis 2020, la guerre entre Moscou et Kiev pourrait bien venir bousculer ces ambitions.

Subscribe to our newsletters

Subscribe