Pourquoi la Finlande est le pays le plus heureux du monde

La Finlande est surnommée le Pays des Mille Lacs. [Mariano Mantel/Flickr]

Pour la deuxième fois, les Finlandais sont consacré les plus heureux du monde, par le dernier Rapport mondial du bonheur, publié par l’ONU. Mais comment fait-elle ? Décryptage de notre partenaire, Ouest-France.

Le Pays des Mille Lacs est aussi celui du bonheur. La Finlande est toujours le pays le plus heureux du monde, selon le Rapport mondial sur le bonheur, publié par l’ONU ce mercredi. La France, elle, se classe à la 24e position. Le pays nordique arrivait déjà en tête de ce classement l’an dernier.

Cette première place ne surprend pas Gaël Brulé. Sociologue, auteur de l’ouvrage Le bonheur n’est pas là où vous le pensez (Dunod), il est aussi conseiller scientifique de la Fabrique Spinoza, un groupe de réflexion économique et politique consacré au bonheur. Il décrypte, au téléphone, les ressorts qui font des Finlandais le peuple régulièrement présenté comme le plus heureux de la planète.

Une évaluation personnelle

Pour comprendre ce classement, il faut revenir à la définition du bonheur. Cette notion se construit autour de plusieurs éléments, souligne Gaël Brulé. Il y a « l’assouvissement des envies » et « une partie affective », autrement dit sur le ressenti.

Et justement, le classement publié mercredi par l’ONU est bâti, en bonne partie, autour de « l’évaluation de sa vie ». Les personnes interrogées dans le cadre d’une vaste enquête doivent notamment déterminer « à quel point leur vie est proche de celle qu’elles voudraient avoir », explique-t-il encore.

Ensuite, rappelle le sociologue, le bonheur est une notion « très subjective, mais en même temps très liée à certains critères objectifs, comme le confort matériel, le respect, les relations interpersonnelles… », et « conditionnée par des structures sociales et culturelles ».

Autrement dit, « une grande partie du bonheur se construit à un niveau collectif ». Et la Finlande est un pays « relativement riche, qui mise beaucoup sur l’éducation, avec une pédagogie très douce, et où il y a assez peu d’inégalités entre les sexes et les classes sociales », souligne encore Gaël Brulé.

Tous ces facteurs contribuent à « développer une estime de soi un peu plus poussée que dans d’autres pays », pour les habitants, qui s’estiment donc plutôt heureux.

Quatre des dix «pays les plus heureux» du monde sont européens

Seuls le Danemark, la Finlande, les Pays-Bas et la Suède sont parvenus à entrer dans le top 10 du classement des pays les plus heureux du monde réalisé par les Nations unies. La publication de ce rapport tombe à point nommé, puisque le 20 mars a été proclamé journée mondiale du bonheur par l’ONU.

Une question de modèle social

Alexander Gamerdinger, chercheur à l’Institut de recherche sur le bonheur danois, évoque lui aussi, spontanément, le modèle social finlandais. « La Finlande tente beaucoup d’améliorer le sort de ceux qui sont moins satisfaits, en général, nous explique-t-il, joint par téléphone. Des systèmes de sécurité sociale et éducatif forts, des impôts progressifs… Tout cela contribue à créer plus de cohésion sociale. »

>> Lire la suite sur Ouest-France

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.