Joe Biden devient le 46ème président des Etats-Unis

Joe Biden a été élu président des Etats-Unis, ont annoncé les grands réseaux de télévision américains et l’agence Associated Press. [EPA-EFE/JIM LO SCALZO]

Cet article fait partie de l'édition spéciale Joe Biden et Kamala Harris, un nouveau souffle pour Washington.

Joe Biden a été élu 46ème président des Etats-Unis, ont annoncé les grands réseaux de télévision américains et l’agence Associated Press ce samedi 7 novembre, mettant fin à quatre jours d’intense suspense après la clôture des bureaux de vote mardi.

Le nouveau président a remporté l’Etat de Pennsylvanie et ses vingt grands électeurs, selon les projections de ces médias et de l’institut Edison Research, ce qui lui assure de franchir la majorité de 270 voix au Collège électoral nécessaire pour être élu.

La victoire de Joe Biden en Pennsylvanie, qui s’ajoute à celles du Wisconsin et du Michigan, rétabli le « mur bleu » dans le haut Midwest qu’Hillary Clinton avait perdu en 2016 (le bleu étant la couleur du parti démocrate).

Le 3 novembre, le président Donald Trump avait pris la tête de la course à la présidentielle, mais c’est le vote par correspondance qui a changé la donne et a permis au candidat démocrate de finalement remporter la victoire.

A 78 ans, M. Biden sera le président américain le plus âgé à ce jour, et seulement le deuxième catholique. Sa vice-présidente, la sénatrice Kamala Harris, sera la première femme ainsi que la première personne de couleur à occuper ce poste.

Donald Trump se trouvait à son golf de Virginie lorsque l’agence Associated Press déclarait Joe Biden vainqueur. Il a refusé de reconnaître sa défaite. “Cette élection est loin d’être terminée”, a déclaré le président républicain sortant, annonçant le dépôt de recours lundi devant les tribunaux. Il n’a pas encore présenté de preuves pour ses allégations de fraude électorale généralisée.

Ce soir, M. Biden et Mme Harris prononceront des discours à Wilmington, dans le Delaware, où se trouve le siège de la campagne.

« Le travail à venir sera difficile, mais je vous promets ceci : Je serai un président pour tous les Américains, que vous ayez voté pour moi ou non. Je garderai la foi que vous avez placée en moi, » a déclaré Joe Biden sur twitter.

Tournant dans la politique climatique américaine

La victoire du ticket Biden-Harris pourrait annoncer une nouvelle ère dans la politique climatique américaine. Joe Biden a fait de l’investissement de 2 000 milliards de dollars dans l’énergie propre et les infrastructures « résistantes au climat » un pilier central de son programme économique et de l’emploi.

Le retour des États-Unis dans l’accord de Paris sera l’une des premières mesures du président nouvellement élu. Il devrait faire une déclaration à cet effet lors du sommet du 12 décembre qui marquera le cinquième anniversaire de l’accord de Paris.

Laurence Tubiana, présidente de la Fondation européenne pour le climat et cheville ouvrière de l’accord de Paris en 2015, se félicite du retour possible des États-Unis à la table des leaders mondiaux du climat aux côtés de l’UE, de la Chine, du Japon et d’autres.

L’administration Biden-Harris a une occasion historique de mettre en œuvre l’un des plus grands efforts de relance écologique au monde, afin d’orienter l’économie américaine vers une réduction durable des émissions tout en reconstruisant le pays et en créant une société plus juste,“ déclare-t-elle par voie de communiqué.

« Le leadership des États-Unis en matière de climat peut et doit soutenir une transition verte et juste dans les pays en développement du monde entier, » ajoute-t-elle.

Pour Pascal Canfin, président de la Commission de l’environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire au Parlement européen, « la victoire de Joe Biden est une très bonne nouvelle pour tous les défenseurs du climat. »

« A quelques semaines du 5eme anniversaire de l’Accord de Paris c’est un signal très encourageant qui va amplifier la dynamique internationale. Le programme du candidat démocrate est ambitieux et dispose de nombreux points de convergence avec le Green Deal européen, » déclare-t-il dans un communiqué

La communauté climatique et environnementale américaine s’apprête à faire pression sur une éventuelle nouvelle administration Biden pour qu’elle nomme des champions du climat et évite les personnes ayant des liens avec l’industrie des combustibles fossiles.

Le Trésor, l’Énergie, l’Intérieur et l’EPA (Environmental Protection Agency) seront tous des secrétariats critiques, mais le Logement et le Développement urbain, l’État, la Défense et le Travail auront tous des rôles importants à jouer dans la gouvernance du climat. Les politiques définies par la Fed et la réglementation de l’industrie financière peuvent également fortement influencer le secteur privé, notamment en exigeant des banques et des entreprises du secteur des énergies fossiles qu’elles prennent en compte le risque climatique.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer