La proximité entre le gouvernement autrichien et la Russie pose question

Vladimir Poutine dansant avec Karin Kneissl. Photo RT

La participation marquée de Vladimir Poutine au mariage de la ministre des affaires étrangères autrichienne, Karin Kneissl, samedi 18 août a suscité une vague de critiques en Autriche et dans le reste de l’Europe.

Le président russe n’a en effet pas misé sur la discrétion lors de cette fête, durant laquelle il a offert une multitude de cadeaux, et pour laquelle il était venu avec une troupe de danseurs russes. « Mieux vaut tard que jamais » a ironisé le président lors d’un discours montrant sa familiarité avec les mariés, qui ont dépassé la cinquantaine.

Avant de danser avec le président russe, la ministre du gouvernement autrichien, Karin Kneissl, s’est inclinée devant lui dans une révérénce prise en photo par le media Russia Today.

Comme le souligne l’eurodéputé autrichien Eugen Freund, la ministre s’est agenouillé devant Vladimir Poutine, un geste qui signe l’abandon de  toute neutralité politique.

 

Le Premier ministre autrichien, Sebastian Kurz, qui participait également à la cérémonie, a ensuite discuté avec le président russe, évoquant des sujets internationaux. Le président russe s’est ensuite rendu en Allemagne pour rencontre la chancelière Angela Merkel.

La participation de Vladimir Poutine à l’évènement a été largement souligné et commenté par les médias russes Russia Today et Sputnik, tous deux entièrement financés par le ministère de la défense russe.

 

Moscou se mobilise pour intensifier la guerre de l’information 

Le ministère de la défense russe a créé une division spécialisée dans la propagande et la guerre électronique.  Un combat doté de 300 millions d’euros et de 1000 personnes. Un effort tout particulier est fait sur la présidentielle française.

Pour l’élue ukrainienne Hannah Hopko, citée par la Guardian, cet épisode devrait remettre en cause le rôle de médiateur joué par l’Autriche entre l’Ukraine et la Russie à propos de la Crimée.

L’Autriche est actuellement à la tête de la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne jusqu’à la fin de l’année, et assure donc un rôle de représentation internationale spécifique durant cette période.

 

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.