L’Europe pleure « Notre-Dame-de toute l’Europe »

Notre-Dame en proie aux flammes lundi 15 avril. [@EPA-EFE/IAN LANGSDON]

L’incendie qui a dévasté une partie de Notre-Dame de Paris lundi 15 avril au soir a suscité une forte émotion de la part des dirigeants européens.

Des messages de soutien ont afflué de toute l’Europe et du monde entier, après l’incendie de Notre-Dame qui a détruit une partie du monument, l’un des plus visités au monde.

Les représentants des institutions ont rapidement réagi, à l’instar de Jean-Claude Juncker qui a fait part de son émotion.

« Je suis minute par minute l’incendie dont Notre-Dame de Paris est la proie. Notre-Dame de Paris appartient à l’humanité toute entière. Elle a inspiré tant d’écrivains, tant de peintres, tant de philosophes, tant de visiteurs venant de partout.

Quel triste spectacle. Quelle horreur. Je partage l’émotion de la nation française qui est aussi la nôtre. »

Le président du Conseil européen Donald Tusk a exprimé sa tristesse. « Notre-Dame de Paris est Notre-Dame de toute l’Europe. Nous sommes tous avec Paris aujourd’hui », a-t-il écrit.
« C’est une catastrophe », s’est émue de son côté la commissaire danoise Margrethe Vestager.

La chancelière allemande, Angela Merkel, a aussi transmis un message.

« C’est avec une profonde tristesse que je suis les événements à Paris. Je suis peinée de voir ces terribles images de Notre-Dame, symbole de la France et de notre culture européenne, en flammes. Nos pensées vont à nos amis français », a-t-elle indiqué.

La Première ministre britannique Theresa May a transmis ses « pensées aux Français et aux pompiers qui se battent contre l’incendie de Notre-Dame.

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a fait part de son soutien. « Paris et la France durement touchés par un feu destructeur à Notre-Dame, l’un des bâtiments les plus emblématiques de notre continent. Cet incendie dévastateur se fait sentir dans toute l’Europe. Tout mon soutien à Paris ce soir », a-t-il déclaré.

Le Président du Conseil des ministres italien Giuseppe Conte a évoqué un coup au coeur pour les Français tandis que le Premier ministre espagnol se désolait que « les flammes ravagent 850 ans d’histoire, d’architecture, de peinture et de sculpture. Cela va être difficile à oublier. La France peut compter sur nous pour récupérer la grandeur de son patrimoine. »

Alexis Tsipras, Premier ministre grec, a aussi évoqué une « grave perte pour le patrimoine mondial ».

Une souscription lancée pour la reconstruction

En France, la Fondation du Patrimoine a immédiatement indiqué qu’une souscription allait être lancée pour reconstruire le toit de la cathédrale. Les milliardaires français François Pinault et Bernard Arnault ont tous deux annoncé qu’ils verseraient pour l’un 100 millions d’euros, pour l’autre 200 millions pour démarrer la reconstruction.

Des interrogations se posent déjà mardi matin quant à la disponibilité du bois nécessaire à la reconstruction, tant la longueur des grumes nécessaires à la reconstruction est rare y compris dans les forêts françaises.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.