La Slovaquie s’inquiète des motards pro-Poutine

Les loups de la nuit à Berlin. [Markus Heine/EPA/EFE]

Le président slovaque, Andrej Kiska, s’inquiète de l’ouverture sur son territoire d’une filiale d’un club de motards connu pour son allégeance au Kremlin.

Les « loups de la nuit », aussi appelés « le club de motards de Poutine », sont en tournée dans le monde slave, selon le site de la fédération russe de course automobile.

Les membres de ce groupe ont aidé les troupes russes à annexer la péninsule de la Crimée en 2014 et ne sont pas du tout « de simples amateurs de moto », assure le président slovaque, Andrej Kiska, selon Radio Free Europe. Il estime que le gouvernement devrait prendre des mesures pour éliminer le chapitre ouvert dans la ville de Dolna Krupa, à une soixantaine de kilomètres de Bratislava.

« L’établissement de ce qu’ils appellent un siège européen des loups de la nuit en Slovaquie moque la position officielle de la République slovaque sur l’annexion de la Crimée et les politiques russe », poursuit le président, qui appelle le gouvernement à agir de manière préventive contre « les groupements douteux qui prennent racine dans notre pays » et menacent sa sécurité.

Le gouvernement a réagi à ces déclarations en publiant un communiqué indiquant qu’aucune action ne serait menée avant une enquête du parquet et de la police.

Ukraine, Russie, propagande: Macron veut imposer des lignes rouges à Poutine

Les présidents russe et français ont tenté de réchauffer leurs relations lors d’une rencontre à Versailles, durant laquelle le président français s’est montré intransigeant. Il a notamment fustigé les organes de propagande russes, Sputnik et Russia Today.

La tournée des loups de la nuit, baptisée « Monde slave 2018 », est longue de 8 000 km et passe par la Russie, la Biélorussie, la Pologne, la Slovaquie, la Hongrie, la Serbie, la Republika Srpska (partie de la Bosnie-Herzégovine habitée par l’ethnie serbe), le Monténégro, l’Albanie, la Macédoine, la Bulgarie, la Croatie et la Slovénie.

Ce projet est soutenu par le ministère russe des Affaires étrangères et les autorités russes et est financé par la présidence russe. Un rapport montre que les fonds alloués à la tournée atteignent l’équivalent de 40 000 euros. Ceux-ci ont été versés à l’organisation publique interrégionale « motards russes », dirigée par un membre actif des loups de la nuit, Evgeniy Strogov.

Le principal objectif affiché de la tournée est d’« unir les organisations publiques de Russie et des pays de l’Europe de l’est pour le développement d’instituts publics de diplomatie, de coopération interrégionale et internationale, leur interaction avec les organisations d’État, d’autres associations non commerciales et caritatives et les citoyens avec une position active ».

Les loups de la nuit et leur leader, Aleksandr Zaldostanov, qui se surnomme lui-même « le chirurgien », sont connus pour faire la promotion du nationalisme russe, ainsi que pour leur allégeance à Vladimir Poutine. Leur soutien aux séparatistes prorusses de l’est de l’Ukraine leur ont valu des sanctions de l’Occident.

Poutine cherche à asseoir l'image de la "Grande Russie"

Affaiblie économiquement par les sanctions européennes et le recul des prix du pétrole, la Russie continue de se rêver en grande puissance.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.