Air France: la France « sur le point de conclure un accord » avec Bruxelles

Le ministre de l'Economie Bruno le Maire n’a dévoilé aucun élément précis sur le montant qu’apportera l’Etat à la compagnie nationale en grande difficulté, dont il détient actuellement 14%. [Tango Tsuttie/Unsplash]

La France est « sur le point de conclure un accord » avec la Commission européenne pour débloquer une nouvelle aide en faveur d’Air France, a indiqué lundi le ministre de l’Economie Bruno Le Maire.

« Nous sommes sur le point de conclure un accord », la négociation avec la Commission européenne « est sur le point de s’achever », a indiqué Bruno Le Maire sur France Info.

« C’est une affaire de jours, parce que pour moi maintenant le temps presse », a-t-il ajouté, précisant que cette négociation avait été « longue et difficile » sur les contreparties demandées à Air France en échange de ce renflouement public.

Le ministre n’a dévoilé aucun élément précis sur le montant qu’apportera l’Etat à la compagnie nationale en grande difficulté, dont il détient actuellement 14%.

Sur les contreparties demandées à la compagnie pour éviter une distorsion de concurrence dans le ciel européen, « je pense que nous approchons d’un règlement qui est juste, qui sera protecteur pour Air France, qui garantira nos intérêts dans le respect du droit de la concurrence », a simplement affirmé Bruno Le Maire.

Parmi les contreparties évoquées figurait la cession de précieux créneaux aéroportuaires d’Air France à l’aéroport parisien d’Orly.

Une éventualité rejetée par les syndicats de la compagnie française comme par la direction de l’entreprise.

La justice européenne rejette les recours de Ryanair contre les aides à Air France et SAS

La justice européenne a jugé légales hier (17 février) les aides publiques de la France et de la Suède pour sauver leurs compagnies aériennes Air France et SAS, laminées par la crise sanitaire, rejetant des recours de Ryanair pour distorsion …

Subscribe to our newsletters

Subscribe