Camions électriques : Volkswagen, Daimler et Volvo s’allient pour créer un réseau de recharge européen

Les unités de production de véhicules lourds de Volkswagen, Daimler et Volvo vont s’unir pour créer un réseau de 1 700 points de recharge électriques pour les poids lourds à travers l'Europe. EPA-EFE/FILIP SINGER

Les unités de production de véhicules lourds de Volkswagen, Daimler et Volvo vont s’unir pour créer un réseau de 1 700 points de recharge électriques pour les poids lourds à travers l’Europe. Un article d’Euractiv Italie.

Le plan initial, dévoilé lundi 5 juillet, prévoit un investissement de 500 millions d’euros pour ce projet prévu sur cinq ans, mais les entreprises espèrent attirer d’autres partenaires et des fonds publics pour construire davantage de stations de recharge pour les camions et les bus électriques.

Les stations de recharge haute performance utiliseront de l’électricité provenant de sources renouvelables et seront placées près des autoroutes, des plateformes logistiques et des destinations. Elles seront ouvertes à toutes les marques de véhicules commerciaux, sans distinction.

Les entreprises espèrent que ce projet « fera office de catalyseur pour réaliser le programme du Green Deal européen en faveur d’un transport de marchandises neutre en carbone d’ici à 2050, à la fois par le biais des infrastructures et des objectifs écologiques ».

Un récent rapport préconise l’installation de 15 000 points de recharge haute performance en Europe d’ici à 2025 pour permettre le passage progressif à la propulsion électrique des véhicules de transport, un nombre qui devrait passer à 50 000 d’ici à 2030, selon l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA).

D'Iveco à Daimler, sept constructeurs de camions s'engagent à bannir le diesel d'ici à 2040

Les principaux constructeurs européens de camions s’engagent formellement à exclure les véhicules polluants de leurs ventes d’ici à 2040. Ils misent notamment sur l’hydrogène et les batteries de nouvelle génération. Un article d’Euractiv Italie.

Selon le responsable des opérations poids lourds chez Volkswagen, « il est évident que l’avenir du transport sera électrique » et cette initiative constitue un premier pas pour accélérer la transition vers un avenir du transport de marchandises sans combustibles fossiles. « La prochaine étape devra être un engagement à long terme de l’UE en faveur d’un réseau de recharge qui couvrira toute l’Europe », a-t-il ajouté.

« L’objectif de tous les constructeurs européens de camions est d’atteindre la neutralité climatique en 2050 », a déclaré Martin Daum, PDG de Daimler Truck. « Il est cependant essentiel que la construction de nouvelles infrastructures aille de pair avec la mise en circulation de camions à émissions nulles ».

Cette initiative n’est pas la première coopération entre différentes marques dans le secteur des véhicules de transport de marchandises. En mai, Daimler et Volvo avaient annoncé une collaboration visant à développer des piles à combustible alimentées par hydrogène pour les poids lourds.

Subscribe to our newsletters

Subscribe