Le commissaire lituanien, caution jeune de la nouvelle Commission européenne

[European Council]

Il est le plus jeune commissaire jamais désigné dans l’histoire de la Commission européenne. A 28 ans, le lituanien Virginijus Sinkevičius hérite de l’environnement, un thème crucial pour sa génération.

Jusqu’alors ministre de l’Économie et de l’innovation lituanien, Virginijus Sinkevičius devrait occuper le poste de commissaire de l’environnement et des océans dans la nouvelle Commission.

En dépit d’un léger mais significatif changement dans l’intitulé du poste, puisque le terme « océans » se substitue à la désuète « pêche », Virginijus Sinkevičius aura a priori les mêmes attributions que le commissaire sortant, la Maltais Karmenu Vella, qui lui a souhaité un excellent « mandat vert et bleu » dans un tweet.

Si le Parlement européen donne son aval, Virginijus Sinkevičius recourra aussi aux mêmes services que son prédécesseur : la direction générale de l’environnement et la direction générale des affaires maritimes et de la pêche.

« Il a 28 ans et montre que l’Europe est prête à confier des responsabilités à la jeune génération », affirme Ursula von der Leyen.

La précédente junior  du Berlaymont, Mariya Gabriel, avait 10 ans de plus lorsqu’elle était passée du Parlement européen à la Commission pour remplacer Kristalina Georgieva au poste de commissaire bulgare.

Entré en politique en 2016, Virginijus Sinkevičius a été élu au parlement de son pays et a présidé son comité économique. Il est affilié aux Fermiers lituaniens et Union des Verts, un parti assis dans l’hémicycle du Parlement européen avec le Groupe des Verts/Alliance libre européenne, sans pour autant faire formellement partie de cette famille politique.

Ursula von der Leyen a cependant clairement indiqué que celui qui serait réellement à la manœuvre pour déterminer la stratégie politique de l’UE en matière de climat et d’environnement serait le Vice-Président exécutif Frans Timmermans. Dans sa lettre de mission à Virginijus Sinkevičius, elle précise qu’il lui faudra travailler sous l’égide du Néerlandais.

Selon sa lettre de mission, Virginijus Sinkevičius devra aussi s’assurer que le secteur de l’environnement, de l’économie bleue et de la pêche font intégralement partie du Green Deal européen, qui constituera la tâche principale de Frans Timmermans.

Le Green Deal, marque de fabrique de la nouvelle Commission européenne 

« Je veux que le Green Deal européen devienne la marque de fabrique de l’Europe », a déclaré Ursula von der Leyen, qui a chargé son second de superviser l’objectif de neutralité climatique de l’Europe d’ici 2050.

Le jeune commissaire sera également affecté à des tâches spécifiques liées à la biodiversité, à la stratégie sur les matières plastiques et à la pêche.

Virginijus Sinkevičius pourrait notamment se voir confier la mise en place de la nouvelle stratégie de l’UE en faveur de la biodiversité pour 2030, incluant le thème de la préservation de la nature qui a récemment soulevé de nombreuses préoccupations, particulièrement dans le secteur de l’agriculture.

Le plan d’action très attendu de l’Union européenne en faveur de l’économie circulaire figure en tête de l’agenda politique environnemental, mais il fera partie de la nouvelle stratégie industrielle européenne au sens large.  Virginijus Sinkevičius partagera certaines compétences avec la Française Sylvie Goulard, afin de développer les objectifs d’une économie climatiquement neutre à l’horizon 2050.

En plus de s’assurer que la législation existante sur le plastique est mise en œuvre, Ursula von der Leyen a explicitement demandé à Virginijus Sinkevičius de s’occuper de la question des microplastiques qui, selon les dernières études, ont été détectés dans l’eau, la nourriture et même dans l’air.

Au vu des tâches listées dans sa lettre de mission, Virginijus Sinkevičius semble jouir d’une plus grande indépendance dans le secteur de la pêche, même si son mandat s’inscrit dans la continuité des actions menées par l’UE au cours de la dernière décennie dans ce domaine.

Qui sont les nouveaux commissaires européens ?

Les gouvernements ont désigné leurs candidats pour la prochaine Commission européenne qui sera présidée par Ursula von der Leyen. Ils doivent désormais être auditionnés par le Parlement européen.

Le Lituanien pourrait superviser le dernier volet de la réforme de la politique commune de la pêche (PCP), qui s’achèvera par une évaluation, en 2022, des principales réalisations en termes de dimension sociale, d’adaptation climatique et de propreté des océans.

La politique de tolérance zéro concernant la pêche illicite, non déclarée et non réglementée, qui envisage même, en dernier recours, l’interdiction d’importer certains produits halieutiques, apparaît comme une menace pour la relation commerciale récemment établie entre l’UE et le Vietnam.

Conformément aux mesures prévues par le système d’alerte européen contre les pays  qui pratiquent la pêche illégale, la Commission européenne a attribué un « carton jaune » au Vietnam en 2017. Le pays est toujours menacé d’un carton rouge qui lui interdirait d’exporter des produits de la mer vers l’UE.

Cependant, l’appel de l’Europe à montrer l’exemple pour réclamer une interdiction globale des subventions à la pêche, considérées comme une cause de la surpêche, pourrait entrer en conflit avec la volonté de certains États membres de mettre en place un soutien financier pour la construction de navires et d’autres investissements destinés à améliorer la capacité de pêche provenant du Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche après 2020.

Certaines ONG de défense de l’environnement estiment cependant que ces subventions sont toutes nuisibles.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.