Les compagnies aériennes portugaises veulent des tests COVID-19 rapides dans les aéroports

Les mouvements de passagers dans les aéroports portugais ont diminué de 69,4% en 2020 par rapport à 2019. [Shutterstock/Ringo Chiu]

L’association des compagnies aériennes portugaises, communément appelée RENA, a insisté mardi sur la mise en œuvre de tests rapides COVID-19 dans les aéroports, soulignant l’urgence d’assouplir les restrictions de manière harmonisée et de mettre fin aux quarantaines.

« Ces tests rapides donnent aux passagers et à la communauté aéroportuaire l’assurance que la santé et la sécurité restent des priorités absolues et véhiculent la confiance », a déclaré Paulo Geisler, le président de l’association. Il a également souligné qu’il espère que la vaccination contribuera rapidement à la reprise.

Au Portugal, la situation a été aggravée par les restrictions supplémentaires mises en place ces dernières semaines, les plus sévères jamais mises en place depuis 2020, selon RENA.

Les mouvements de passagers dans les aéroports portugais ont diminué de 69,4% en 2020 par rapport à 2019, pour atteindre 18,4 millions, et 100 000 avions ont atterri pour les vols commerciaux, soit une baisse de 56%, selon les statistiques du transport aérien publiées la semaine dernière par l’Institut de statistique portugais

Si l’on considère les trois aéroports ayant le plus grand nombre de passagers – Lisbonne, Porto et Faro – l’aéroport d’Algarve a enregistré une baisse de 75,5% du trafic passagers en 2020, ce qui représente la plus forte diminution cette année-là.

En ce qui concerne les mouvements de passagers (embarquements, atterrissages et transits directs), qui se sont élevés à un million, une baisse de 74,7% a été observée par rapport à décembre 2019 (-82,1% en novembre et -74,1% en octobre).

[édité par Mathieu Pollet]

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer