Les eurodéputés donnent leur feu vert à la directive plastiques

Les plastiques jetables de plus en plus désavoués. [Shutterstock]

Le Parlement européen a officiellement validé à une large majorité, le 27 mars, l’interdiction de huit produits en plastique à usage unique à partir de 2021. Un article de notre partenaire, le Journal de l’environnement.

Adieu pailles, cotons-tiges, assiettes, couverts, touillettes, bâtons de ballons, plastiques oxo-dégradables, récipients et gobelets en polystyrène expansé… Les eurodéputés ont entériné leur interdiction dans l’Union européenne, qui avait fait l’objet d’un accord en trilogue en décembre dernier, en vue de réduire la pollution des océans. La Commission estime que ces objets représentent plus de 70% des déchets marins qui menacent la faune marine.

La directive prévoit également l’obligation de collecter 90% des bouteilles en plastique en 2029 (77% en 2025). Des bouteilles qui devront compter au moins 25% de plastique recyclé en 2025 et 30% en 2030.

Nouveau tour de vis contre les plastiques jetables

Les eurodéputés ont voté le 24 octobre l’interdiction de produits en plastiques à usage unique, comme les pailles, les sacs et les cotons-tiges.

Selon le Parlement européen, cette nouvelle législation devrait aussi permettre d’alléger de 22 milliards d’euros d’ici 2030 la facture de la pollution environnementale par les plastiques dans l’UE.

«Maintenant, il est temps pour les gouvernements nationaux de mettre la directive en pratique avec ambition et sans retard», a commenté l’alliance européenne d’ONG Rethink Plastic. Ce nouveau texte européen devrait être transposé en France dans le cadre de la loi sur l’économie circulaire attendue au premier semestre.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.