L’État accorde un prêt de 20 millions d’euros à la compagnie aérienne Air Austral

En avril, Bruno Le Maire avait déjà assuré, au Sénat, que l’État soutiendra Air Austral, « vitale pour l’île de la Réunion et qui représente plusieurs centaines d’emplois » [Markus Mainka/Shutterstock]

La compagnie réunionnaise bénéficie d’un nouveau prêt garanti par l’État, après deux autres consentis depuis le début de la crise. Un article de notre partenaire Ouest-France.

Les temps sont durs pour les compagnies aériennes françaises. Alors que la compagnie guadeloupéenne Air Antilles vient d’être bloquée par la Direction générale de l’Aviation civile, Air Austral, basée à La Réunion et spécialiste des liaisons avec les îles de l’océan Indien, va bénéficier d’une nouvelle aide de l’État, sous la forme d’un prêt de 20 millions d’euros. Elle s’ajoute à un prêt garanti par l’État de 30 millions d’euros annoncé en avril par le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, ainsi qu’à 120 millions d’euros de financements au titre de 2020, dont 80 millions de prêts garantis par l’État.

En avril, Bruno Le Maire avait déjà assuré, au Sénat, que l’État soutiendra Air Austral, « vitale pour l’île de la Réunion et qui représente plusieurs centaines d’emplois ». Elle exploite trois Airbus A220 tout neufs, ainsi que trois Boeing 777 et deux Boeing 787 Dreamliner.

Une baisse de 55 % de son chiffre d’affaires

En raison des restrictions sanitaires liées à la Covid-19 et de la crise économique, Air Austral a vu son chiffre d’affaires chuter de 55 % par rapport à fin mars 2020. Sa trésorerie devrait plonger à -41 millions d’euros en février.

Air Austral et une autre petite compagnie française, Corsair, ont déjà annoncé, le 17 août, une mise en commun de leurs moyens pour desservir l’océan Indien, afin d’améliorer leur rentabilité.

Air Austral dessert l’île Maurice, les Comores, Madagascar, les Seychelles, l’Afrique du Sud, Bangkok et le sud de l’Inde. Corsair assure, elle, des liaisons vers la Guadeloupe, la Martinique, la Réunion, l’île Maurice, Mayotte, la Côte d’Ivoire, Montréal et la République dominicaine.

Sauvetage d’Alitalia : l’État italien approuve l’injection de 700 millions d’euros

L’État italien a formellement approuvé mercredi l’injection de 700 millions d’euros de fonds publics dans Italia Trasporto Aereo (ITA), la nouvelle compagnie aérienne publique censée naître des cendres d’Alitalia, en grande difficulté financière.

Subscribe to our newsletters

Subscribe