La présidence slovène du Conseil de l’UE portera la mobilité électrique au rang de ses priorités

La présidence slovène du Conseil de l'UE portera la mobilité électrique au rang de ses priorités [Shutterstock/Petair]

La mobilité électrique et les carburants de remplacement constituent les initiatives phares de la présidence slovène au Conseil de l’UE en matière de transport, a déclaré le ministre slovène de l’Infrastructure Jernej Vrtovec lors de sa présentation du programme présidentielle devant la commission des transports et du tourisme (TRAN) du Parlement européen, mardi (13 juillet). Ces points feront également l’objet de plus amples discussions lors d’un sommet informel des ministres des Transports prévu en septembre.

« Nous donnerons la priorité à l’infrastructure liée à la mise en avant des carburants de remplacement et sans émissions polluantes. Nous prendrons également le temps nécessaire pour esquisser des propositions particulières dans le domaine des carburants aériens et marins », a soutenu le représentant slovène dans un communiqué ministériel.

D’après M. Vrtovec, la relance de l’aviation nécessite une réforme approfondie qui simplifiera et réduira les coûts tout en prenant en compte les besoins des parties prenantes.

« Nous sommes conscients du fait que la gestion du transport aérien se distingue de toute autre activité économique. Elle est étroitement liée à la sécurité et à la protection de nos citoyens. Parallèlement, nous devons également respecter les droits des pays et les responsabilités qui leur incombent au sujet de la sécurité et de la protection de leur espace aérien », a-t-il ajouté.

Dans ce contexte, le ministre slovène a indiqué que toute réforme du trafic aérien devrait endiguer les répercussions de la filière sur le climat.

Admettant qu’il s’agissait là d’un sujet épineux, M. Vrtovec a tout de même avancé que le temps pressait dans la lutte contre le changement climatique.

En outre, lors de son allocution, le représentant du Conseil de l’UE a également évoqué le secteur du rail, arguant qu’il représentait « l’un des modes de transports les plus durables, non seulement pour les passagers, mais également pour le transport de fret ». Les trains doivent devenir le premier moyen de transport pour assurer la connectivité de l’Europe, a-t-il fait savoir.

Subscribe to our newsletters

Subscribe