Les vieux véhicules interdits de circulation à Barcelone

La mauvaise qualité de l'air à Barcelone serait responsable de quelque 3 500 décès prématurés chaque année. [A. Aleksandravicius / Shutterstock]

Barcelone interdira aux voitures vieilles de plus de 20 ans de circuler pendant les jours de semaine afin de réduire les émissions de CO2 de 30 % en 15 ans. Un article de notre partenaire, The Guardian.

La mesure, prise conjointement par le conseil municipal, le gouvernement catalan et d’autres organismes métropolitains, entrera en vigueur le 1er janvier 2019 et concernera Barcelone ainsi que 39 municipalités alentour.

En vertu de l’accord, il sera interdit aux voitures immatriculées avant janvier 1997 et aux vans immatriculés avant octobre 1994 de circuler pendant les jours ouvrés. Même si l’interdiction ne s’appliquera pas avant deux ans, ces véhicules seront déjà exclus des routes pendant les pics de pollution, à compter du 1er décembre prochain. D’après le conseil municipal, l’initiative concernera près de 106 000 voitures (7 % du total des voitures de la région) et 22 000 vans (16 % du total).

>> Lire : 23 pays de l’UE violent les règles de qualité de l’air

« [Le but] est de réduire les émissions polluantes de 10 % au cours des cinq prochaines années afin d’atteindre progressivement les niveaux recommandés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et d’accélérer l’adoption de mesures locales plus intensives afin d’atteindre les niveaux établis par l’UE avant 2020 », a déclaré le conseil municipal le 6 mars.

Janet Sanz, l’adjointe au maire chargée de l’environnement, de l’urbanisme et des transports, a précisé que les autorités faisaient front commun pour traiter le problème. La mauvaise qualité de l’air à Barcelone serait responsable de quelque 3 500 décès prématurés chaque année.

Janet Sanz a affirmé que « les habitants de Barcelone [avaient] clairement exprimé leur volonté de lutter contre la pollution atmosphérique, étant donné qu’il s’agit d’un problème de santé de premier ordre ».

La ville espère convaincre les citoyens du bien-fondé de l’initiative en offrant des titres de transport gratuits à ceux qui doivent laisser leur voiture au garage.

À la fin de l’année dernière, les maires de Madrid, Paris, Mexico et Athènes se sont engagés à lutter contre la pollution de l’air en interdisant les voitures diesel de circuler dans les centres-villes d’ici 2025. Cette semaine, l’OMS a fait savoir que la pollution était responsable d’une mort sur quatre chez les enfants âgés de moins de cinq ans, les causes les plus fréquentes étant l’air toxique, l’eau insalubre et le manque d’assainissement.

>> Lire : Les Britanniques sous-estiment la pollution de l’air