Allemagne. Dépenses record en matière de défense, mais toujours insuffisantes selon l’OTAN

Berlin a soumis un budget annuel record de 53,03 milliards d’euros à l’OTAN, soit une augmentation de 3,2 % par rapport à l’année précédente (51,4 milliards), selon l’Agence de presse allemande (dpa). EPA-EFE/CLEMENS BILAN

Berlin a soumis un budget annuel record de 53,03 milliards d’euros à l’OTAN, soit une augmentation de 3,2 % par rapport à l’année précédente (51,4 milliards), selon l’Agence de presse allemande (dpa).

Cependant, ce chiffre représente 1,57 % du PIB du pays, et donc bien en dessous de l’objectif de 2 % fixé par l’OTAN, et un récent rapport du Spiegel détaillant les documents internes de planification militaire montre que la Bundeswehr est « constamment sous-financée ».

Le montant que l’Allemagne dépense pour sa défense est un sujet populaire ces dernières années. Critique courante parmi les anciens dirigeants américains, l’ancien président Donald Trump se plaignait fréquemment du fait que Berlin n’atteignait pas l’objectif de l’OTAN, affirmant que les Allemands « profitaient » des États-Unis d’Amérique.

Des propos tenus lorsqu’il a annoncé son intention de retirer 25 000 soldats du pays l’été dernier. L’administration Biden a depuis annoncé qu’elle suspendait ce plan, en attendant une révision.

Néanmoins, on s’attend toujours à ce que Joe Biden fasse pression sur les alliés de l’OTAN dont les dépenses de défense sont inférieures à l’objectif de 2 %. C’est ce qu’il a demandé pendant la campagne électorale. L’ancien secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen, a averti le mois dernier : « Les Européens ne doivent pas s’attendre à s’en tirer parce que Joe Biden a pris la présidence ».

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer