Bill Clinton attendu pour l’hommage à Helmut Kohl

Helmut Kohl et Bill Clinton [Bundesregierung]

Les dirigeants européens ainsi que de nombreux ex-chefs d’État se retrouveront à Strasbourg le 1er juillet pour rendre hommage au chancelier allemand, Helmut Kohl, au Parlement européen.

Les responsables européens ont déclaré que l’ancien président américain Bill Clinton et l’ancien Premier ministre espagnol Felipe González prendraient certainement la parole durant la cérémonie.

Bill Clinton était président des États-Unis quand Helmut Kohl était chancelier, entre 1993 et 1998, une période qui a ouvert la voie à l’adhésion des pays d’Europe centrale et d’Europe de l’Est à l’OTAN et à l’UE.

Les invitations sont encore en cours, puisque les détails de l’événement sont en train d’être finalisés  avec la famille de l’ex-chancelier, ont ajouté les sources.

L’hommage débutera au Parlement européen, où se trouveront les dirigeants des institutions européennes, les chefs d’État et de gouvernement de l’UE, les eurodéputés et les anciens collègues d’Helmut Kohl au Conseil européen.

L’événement attire l’attention internationale puisque d’autres dirigeants, notamment d’Israël, du Canada et du Japon, ont fait part de leur volonté de se rendre à Strasbourg ce jour-là.

Une fois la cérémonie européenne terminée, le cercueil sera transporté jusqu’au Rhin, dans la ville allemande de Speyer, où des obsèques sont organisées par le gouvernement allemand.  Le dernier arrêt aura lieu dans la ville natale d’Helmut Kohl, Ludwigshafen, où il sera enterré par sa famille et ses amis les plus proches lors d’une cérémonie privée.

Helmut Kohl, père de l’Allemagne réunifiée et Européen convaincu

Helmut Kohl, père de la réunification allemande 45 ans après la Deuxième guerre mondiale, pilier de la construction européenne et détenteur du record de longévité à la chancellerie (1982-1998) dans l’Allemagne moderne, est mort vendredi à 87 ans, suscitant de nombreuses réactions à travers le monde. Un article de notre partenaire, Ouest-France.

Helmut Kohl est mort le 16 juin à l’âge de 87 ans, des suites d’une longue maladie qui l’obligeait à se déplacer en chaise roulante. Il est l’homme qui est resté chancelier de l’Allemagne le plus longtemps après la Seconde Guerre mondiale (1982-1998).

Les dirigeants européens honoreront donc sa mémoire, lui qui est considéré comme l’un des grands architectes de l’Europe.  C’est Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, qu’Helmut Kohl appelait « junior », qui a proposé d’organiser une cérémonie européenne lorsqu’il a appris la mort de son ami.

« La mort d’Helmut me peine profondément. Mon mentor, mon ami, l’essence même de l’Europe. Il va grandement, grandement nous manquer », a-t-il tweeté.

Le chancelier avait fait pression pour la réunification de son pays alors que de nombreux dirigeants craignaient les conséquences d’une Allemagne unie. Il a également été un élément moteur de la création de la monnaie commune.

Helmut Kohl fait partie de ces quelques Européens jouissant du titre de Citoyen d’honneur de l’Europe, aux côtés des politiciens français Jean Monnet et Jacques Delors.

« Il a apporté une contribution presque inégalable à la restauration de l’unité de notre pays et à l’harmonie européenne », a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel.

Helmut Kohl était aussi le mentor de cette dernière, mais elle lui a tourné le dos lorsqu’un scandale sur le financement du parti a été mis au jour et l’a forcé à quitter la vie publique.

 

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.