L’UE veut insuffler un nouvel élan au socle européen des droits sociaux

Le plan d’action de Bruxelles visant à mettre en place le socle social européen aura pour but de renforcer la protection des droits sociaux. Par la sorte, il prendra en compte les leçons tirées de la pandémie de Covid-19.

Le plan d’action de Bruxelles visant à mettre en place le socle social européen aura pour but de renforcer la protection des droits sociaux. Par la sorte, il prendra en compte les leçons tirées de la pandémie de Covid-19.

La protection sociale doit être flexible et adaptée aux changements sociétaux et économiques, a déclaré Dana Bachmann, cheffe d’unité pour la modernisation des systèmes de protection sociale à la Commission européenne.

« Elle doit être adaptée et efficace pour tout le monde », pas seulement pour les salariés permanents, afin que personne ne soit délaissé, a-t-elle ajouté lors d’un webinaire organisé par Euractiv.

L’UE a adopté le socle social des droits sociaux en 2017. Mais, « nous devons redoubler d’efforts » pour que ses effets deviennent visibles dans notre quotidien, a-t-elle admis.

Dans ce contexte, la Commission européenne proposera un plan d’action au début 2021 afin de mettre en place les 20 principes clés du socle.

Au sein du bloc, l’économie numérique et les répercussions du nouveau coronavirus ont souligné le caractère vulnérable de nombreux travailleurs sous types de contrats non standards.

Le projet de Bruxelles visera à protéger tous les travailleurs, peu importe leur statut. Parallèlement, Mme Bachmann a ajouté que nous devions tirer des leçons de cette crise, par exemple en transformant les outils temporaires mis en place par des dispositifs permanents, comme le nouvel instrument de soutien temporaire à l’atténuation des risques de chômage en situation d’urgence (SURE).

Au cours du webinaire, le député européen socialiste et vice-président de la commission de la culture et de l’éducation (CULT) Victor Negrescu a soutenu que la pandémie avait contribué à certains des changements actuels au sein du marché de l’emploi, en raison des mécanismes d’automatisation et de numérisation actuels. « L’avenir, c’est maintenant, et nous devons agir ».

À cette fin, il a proposé d’attribuer 10 % des 672 milliards d’euros que compte la Facilité pour la reprise de la résilience, le pilier principal du plan de relance européen, à l’éducation et à la formation à l’ère numérique.

En août, le chômage a continué à augmenter en Europe

Le taux de chômage dans la zone euro a augmenté d’un dixième en août par rapport à juillet, pour atteindre 8,1%. Il affiche la même progression dans l’ensemble de l’UE et atteint 7,4%, selon Eurostat. Un article d’Euroefe.

L’automatisation et l’intelligence artificielle ont soulevé plusieurs inquiétudes concernant la destruction massive d’emplois. Cependant, Scott Marcus, membre du groupe de réflexion Bruegel, ne partage pas ce ressenti, arguant que la perte d’emploi « ne [semblait] pas être si rapide que prévu ».

Pourtant, les inégalités augmentent à l’heure où s’opère cette transition dans le monde du travail. Pour y pallier, M. Scott a maintenu que « nous [avions] besoin de suivre des lignes directrices » afin de parvenir à un système social efficace et financé de manière adéquate.

« Nous devons œuvrer davantage » pour progresser vers un nouveau contrat social aligné sur l’ère numérique, a-t-il conclu.

Alison Martin, PDG de Zurich Insurance EMEA, abonde dans ce sens – les répercussions de l’automatisation seront positives sur le long terme.

Toutefois, les travailleurs doivent bénéficier d’une protection durant cette transition et « malheureusement, nous n’avons vraisemblablement pas les bonnes structures en place à l’heure actuelle », a-t-elle indiqué, ajoutant qu’il n’y avait aucune précision sur la façon dont nous allions financer le socle.

D’après une étude publiée par Zurich Insurance en octobre, de nouveaux types de partenariats publics-privés pourraient amoindrir la charge imposée aux gouvernements.

À l’avenir post Covid-19, la redistribution des ressources et le renforcement de la souplesse seront des caractéristiques nécessaires pour le système de protection social, déjà touché par la transition technologique, renchérit l’analyse.

Où en est l'Europe sociale ?

Les élections européennes approchent à grands pas. L’Union européenne a-t-elle réellement relevé les défis sociaux auxquels les citoyens sont confrontés et quelles seront les priorités de la nouvelle législature ?

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER