Conférence sur l’avenir de l’Europe : le Comité des régions appelle à l’engagement des collectivités locales

Lors d'un dialogue local à Strasbourg, organisé par le CdR ce dimanche (9 mai), les participants ont souligné l'importance d'organiser la Conférence sur l'avenir de l'Europe au plus près des citoyens. [M-Production/Shutterstock]

La Conférence sur l’avenir de l’Europe, lancée ce dimanche (9 mai) à Strasbourg, ne pourra réussir qu’en impliquant les communautés locales et régionales, selon le Comité européen des régions.

Alors que les présidents des principales institutions européennes ont inauguré la Conférence sur l’avenir de l’Europe lors de la Journée de l’Europe ce 9 mai 2021, le Comité européen des régions (CdR) a organisé un dialogue local à Strasbourg pour discuter de la manière d’associer les collectivités locales à la conférence et de renforcer leur rôle dans l’Europe de demain, selon un communiqué officiel.

« Le succès de cette conférence suppose la participation de tous », a souligné le secrétaire d’État chargé de la ruralité Joël Giraud lors de cette occasion, rajoutant qu’ « il est fondamental […] d’associer pleinement au débat sur l’avenir de l’Europe les élus locaux et les collectivités locales ».

« Nous devons relancer le projet européen en améliorant son fonctionnement démocratique », a aussi affirmé le président du CdR, Apostolos Tzitzikostas. « Pour moi, notre « maison de la démocratie européenne » repose sur des fondations solides – les autorités régionales et locales -, des murs solides – les États membres – et un toit protecteur – l’Union Européenne. La conférence offre une occasion unique de les renforcer, mais elle ne peut fonctionner que si elle va au-delà de Bruxelles et des capitales. »

Les institutions européennes s'exprimeront à l'unisson lors de la Conférence sur l'avenir de l'Europe

La vice-présidente de la Commission européenne Dubravka Šuica a souligné que les trois institutions européennes – Parlement, Conseil de l’UE et Commission – parleront d’une seule et même voix lors de la Conférence sur l’avenir de l’Europe, le 9 mai à Porto.

Les participants au dialogue – des représentants des institutions de l’UE, d’associations territoriales et de jeunesse ainsi que des dirigeants locaux et régionaux – ont dans ce sens approuvé une lettre ouverte appelant les dirigeants locaux et régionaux à contribuer à la conférence en organisant des dialogues dans leurs régions, villes et villages et en nommant, dans leurs assemblées politiques, des conseillers aux affaires européennes.

« L’Union démocratique et inclusive que nous voulons doit être bâtie sur les fondements de l’Europe que sont ses régions, ses villes et ses villages », peut-on lire dans cette lettre. Renforcer la légitimité de la Conférence sur l’avenir de l’Europe passerait donc par un engagement au plus près des citoyens, directement dans les lieux où ils vivent.

Semaine européenne des CCI : les entrepreneurs expriment leurs attentes vis-à-vis de l'Europe

L’Union européenne est globalement bien vue par les chefs d’entreprise français, mais ces derniers la souhaiteraient aussi plus concrète et visible : lors de leur « semaine européenne », du 3 au 9 mai, les CCI font le point sur les attentes des entrepreneurs vis-à-vis de l’Europe.

En outre, au-delà de faire entendre la voix des citoyens, la dimension territoriale de la conférence doit permettre de tisser des liens avec la jeunesse européenne : « Je souhaite que la conférence sur l’avenir de l’Europe permette à tous les jeunes de vivre personnellement cette Europe, qu’ils en aient une expérience concrète et positive », a ainsi soutenu Frédéric Bierry, président de la collectivité européenne d’Alsace et représentant de l’Assemblée des Départements de France, lors du dialogue local du CdR.

« Cette année si particulière, qui verra se tenir des événements partout en Europe, dans tous ses territoires, devra offrir au plus grand nombre un moment, un vécu qui n’appartiendra qu’à eux », a-t-il déclaré, affirmant que « c’est ainsi que les jeunes auront conscience de faire partie de l’Europe ».

Le CdR s’est déjà engagé à organiser une série de dialogues locaux dans les différents États membres de l’UE. Il prévoit également une série de débats sur le fonctionnement démocratique de l’UE tout au long de la conférence. Enfin, il lancera, ce mercredi 12 mai, une coopération avec la Fondation Bertelsmann : des processus participatifs innovants et des outils en ligne serviront à accueillir des panels de citoyens dans le but de « faire entendre la voix des villes et des régions ».

Sénat et Assemblée nationale ont adopté une proposition de loi pour protéger les langues régionales en France

L’Assemblée nationale a adopté, en deuxième lecture, une proposition de loi relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion. Le texte pourrait ouvrir la voie à l’enseignement immersif en langue régionale à l’école.

Supporter

Measure co-financed by the European Union

Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. La présente publication [communication] reflète uniquement l’avis de l’auteur et la Commission ne peut être tenue responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qu’elle contient.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer