COVID-19: l’Allemagne harmonise ses mesures

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici.

BERLIN

Harmonisation des nouvelles mesures COVID-19. Les dirigeants allemands sont parvenus à un accord pour harmoniser les restrictions du pays relatives au coronavirus, à la suite d’une visioconférence entre les chefs des Länder et la chancelière Angela Merkel jeudi 27 août. Toutefois, leur mise en œuvre sera laissée à chaque Land.

Les Länder imposeront également des limites plus strictes aux rassemblements dans les maisons privées, et 15 d’entre eux se sont entendus sur l’imposition d’une amende minimale de 50 euros pour défaut de port d’un masque là où il est obligatoire, comme dans les épiceries ou dans les transports publics.

Le groupe s’est également mis d’accord sur des mesures pour les personnes de retour de de zones à haut risque, en décidant celles-ci pouvaient mettre fin à la quarantaine obligatoire en passant un test au plus tôt cinq jours leur arrivée sur le territoire allemand.

Ils n’ont toutefois pas pu s’accorder sur toutes les mesures, car différentes restrictions concernant les rassemblements privés subsistent.

Mme Merkel a expliqué qu’il y avait « des idées très différentes qui [n’avaient] pas pu être rassemblées aujourd’hui », mais a souligné que ces différences n’étaient « pas si dramatiques ». (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

LISBONNE | DUBLIN

COVID-19 : Ryanair a déposé un recours devant la CJUE afin de contester l’aide d’État que Bruxelles a approuvée pour les compagnies aériennes européennes. La compagnie aérienne irlandaise a également saisi la justice européenne afin de contester le plan de sauvetage de TAP Air Portugal établi par les autorités portugaises.

Selon des informations officielles confirmées par Ryanair, le dernier recours en date introduit par la compagnie aérienne à bas prix contre les autorisations de la Commission européenne en matière d’aides d’État dans le secteur de l’aviation pendant la crise concerne le plan de sauvetage de TAP Air Portugal et il a été envoyé devant le Tribunal le 22 juillet. (Lusa.pt)

VIENNE

Plus de tests dans l’hôtellerie et la restauration. Le gouvernement autrichien étend ses tests financés par l’État aux employés des restaurants, des campings et des auberges à partir du 1er septembre.

Auparavant, seuls les employés des hôtels étaient régulièrement testés gratuitement. Aujourd’hui, entre 2 000 et 4 000 tests sont effectués par jour dans ce secteur. Il est également prévu d’étendre les tests réguliers gratuits aux moniteurs de ski dès le début de la saison. (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

PARIS

Dix-neuf nouveaux départements en « zones rouges ». Lors d’une conférence de presse, qui a duré près de deux heures, le Premier ministre Jean Castex, accompagné du ministre de la Santé Olivier Véra et du ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer, a présenté jeudi les mesures COVID-19 actualisées de la France. (Anne Damiani, Euractiv France)

BRUXELLES

Une autre tentative de former un gouvernement fédéral. Le leader libéral Egbert Lachaert (Open VLD), tenu d’informer le roi de Belgique vendredi prochain sur ses progrès dans la recherche d’une solution à l’imbroglio gouvernemental belge, tente officiellement de former une coalition Vivaldi, sans la N-VA. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

LONDRES

La nomination de Tony Abbott suscite des réactions hostiles. L’initiative du Premier ministre Boris Johnson de nommer l’ancien Premier ministre australien Tony Abbott au poste de conseiller commercial a suscité de vives critiques, invoquant son penchant climatosceptique et son manque d’expertise en matière de commerce. (Benjamin Fox, Euractiv.com)

STOCKHOLM

Démission de la Vice-première ministre. La Vice-première ministre et ministre de l’Environnement de Suède, Isabella Lövin, a annoncé sa démission mercredi. Non seulement Mme Lövin a quitté le gouvernement, mais elle a également démissionné de son poste de co-dirigeante du Parti des Verts, qui suivait le modèle du double leadership masculin et féminin. (Pekka Vänttinen, Euractiv.com)

MADRID

COVID-19 : Grève étudiante pour « manque de plans de sécurité ». Les élèves du secondaire prévoient de « faire la grève » du 16 au 18 septembre, lorsque les salles de classe rouvriront pour manifester contre ce qu’ils considèrent comme une reprise bâclée de l’année scolaire en raison du nombre croissant de cas de COVID-19 dans le pays, a annoncé mercredi le syndicat des étudiants espagnols. (Euroefe)

LISBONNE

L’application téléphonique COVID-19 sera disponible dès la semaine prochaine. L’application « Stayaway COVID » de traçage du COVID-19 devrait être disponible à partir de la semaine prochaine, a déclaré jeudi 27 août la ministre portugaise de la Présidence et de la Modernisation administrative, Mariana Vieira da Silva.

L’application est maintenant prête, car elle a « passé tous les tests de sécurité », a-t-elle avancé, précisant que « la semaine prochaine, elle sera disponible au téléchargement ». L’application « Stayaway COVID » a commencé une série de tests de sécurité qui devraient être terminés dans deux semaines, a déclaré Antonio Lacerda Sale, le secrétaire d’État à la Santé. (Mariana Caeiro, Lusa.pt)

PRAGUE

Tensions diplomatiques entre la Chine et la République tchèque. Le président du Sénat tchèque, Miloš Vystrčil (ODS, ECR), se rendra à Taïwan du 29 août au 4 septembre. Malgré les vives critiques de la Chine, M. Vystrčil rencontrera le plus haut responsable de Taïwan pour discuter des opportunités commerciales communes, de la lutte contre le coronavirus, ainsi que de la reprise économique. Son voyage a été soutenu par une déclaration commune de 70 politiciens, dont plusieurs députés européens comme le président du groupe d’amitié du Parlement européen-Taïwan, Michael Gahler. Vystrčil dirigera une délégation de plusieurs sénateurs tchèques et de plus de 40 hommes d’affaires et universitaires. (Aneta Zachová, Euractiv République tchèque)

Varsovie

La Pologne réintroduit l’interdiction de vols en provenance de 46 pays. À partir du 2 septembre, la liste noire devrait inclure la France et l’Espagne, selon un projet de règlement publié jeudi, alors que le pays connaît un pic d’infections de COVID-19. Les autres États concernés par l’interdiction sont les destinations touristiques populaires, notamment le Monténégro, la Croatie, la Roumanie, les États-Unis d’Amérique, Israël, le Mexique et le Brésil. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

BELGRADE

La Première ministre serbe Ana Brnabic a confirmé jeudi (27 août) que Belgrade avait rejoint la déclaration de l’UE sur la Biélorussie adoptée en début de semaine, approuvant ainsi les différents rapports faits dans les cercles diplomatiques.

La signature de la déclaration est « ce que la Serbie doit faire dans le cadre de la synchronisation de sa politique avec la politique européenne », a déclaré Mme Brnabic aux journalistes lors d’une visite à l’école des arts visuels de Belgrade, ajoutant qu’elle espérait que le président du Belarus Alexandre Loukachenko « ne s’offusquerait pas ». (Euractiv Serbie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer