En Allemagne, une enquête sur l’extrême droite se profile à l’horizon

Le co-président du parti d’extrême droite allemand (AfD), Jörg Meuthen. EPA-EFE/SASCHA STEINBACH

L’Office fédéral pour la protection de la Constitution (BfV) devrait ouvrir une enquête sur l’ensemble du parti d’extrême droite Alternative für Deutschland (AfD) ; une démarche qui permettra à l’agence de surveiller les membres du parti, de mettre des téléphones sur écoute et de déployer des informateurs dès la semaine prochaine, selon les médias allemands.

La décision a été accueillie à bras ouvert parmi les autres grands partis allemands, d’après une source proche du dossier au sein du ministère de l’Intérieur.

Allemagne. Comment contrer le racisme et l’extrémisme au sein de la police ?

Allemagne : 29 agents de police ont été limogés à la suite d’une enquête sur plusieurs groupes de messagerie à contenu néonazi et raciste. Quelles sont les solutions pour pallier la récurrence de ce problème ? Un article d’Euractiv Allemagne.

 

Ce n’est pas la première fois que l’AfD a maille à partir avec le BfV. En 2018, le parti avait été classé comme un « cas test » par celui-ci tandis qu’en mars 2020, l’Office a ouvert une enquête sur la faction radicale d’extrême droite du parti appelée « l’Aile » – que l’AfD a ensuite dissoute en avril de la même année – dirigée par le chef du parti de Thuringe Björn Höcke et le politique brandebourgeois Andreas Kalbitz, depuis été expulsé du parti.

L’agence estime que la frange radicale de l’AfD a gagné en puissance au cours des dernières années.

Allemagne : plus d'un milliard d’euros pour lutter contre le racisme

Le comité interministériel sur l’extrémisme de droite et le racisme a approuvé les 89 mesures du paquet « antiracisme » présenté mercredi (25 novembre). Un article d’Euractiv Allemagne. 

Subscribe to our newsletters

Subscribe