Au Parlement européen, les socialistes se rapprochent des écologistes

[Socialists & Democrats]

Quelques mois après la fin de la grande coalition, les socialistes ont organisé une première réunion avec les écologistes au Parlement européen afin de jeter les bases d’une alliance progressiste.

La grande coalition entre les socialistes et les démocrates (S&D) et le Parti populaire européen (PPE) au Parlement européen, abandonnée il y a quelques mois, pourrait laisser la place à une coalition progressiste.

Outre la réunion organisée avec le groupe écologiste (Verts/ALE), les socialistes ont également prévu une réunion similaire avec la gauche radicale (GUE/NGL).

L’effondrement de la coalition du PPE et du S&D a fait suite à la victoire de l’eurodéputé italien Antonio Tajani au siège de la présidence du Parlement.

La gauche européenne envisage une coalition progressiste

La décision de Guy Verhofstadt de former une alliance avec le Parti populaire européen a provoqué de vives réactions du côté gauche du spectre politique, et chez les Verts. Face à ce retournement, les socialistes promettent une alternative progressiste.

La proximité politique des socialistes, des Verts, et de la gauche radicale s’est notamment exprimée face aux propositions d’une Europe à plusieurs vitesses, à laquelle ils s’opposent. Selon eux, une telle évolution opposerait une Europe privilégiée à une Europe de seconde classe.

La gauche accuse Merkel de creuser les clivages en Europe

L’Europe a besoin de changer ses politiques d’austérité, et pas pour une politique à plusieurs vitesses comme le suggère Angela Merkel, ont affirmé des responsables démocrates, écologistes et de gauche.

Programme social

Selon des sources proches du dossier, la réunion d’aujourd’hui sera une première étape « cruciale » pour établir une stratégie commune pour une collaboration législative au Parlement européen.

Le programme social sera au centre de la discussion, ainsi que le développement durable, l’immigration et les normes démocratiques. « La sécurité doit aller de pair avec les droits de l’Homme », a ajouté une source proche des négociations.

Autre sujet clé pour les deux groupes politiques, la lutte contre l’évasion fiscale, l’adoption des politiques en faveur de la croissance et contre l’austérité, et enfin un meilleur encadrement de la transparence des lobbies.

La Valette et Athènes insistent sur le pilier social de l’Europe

Malte et la Grèce ont promis de collaborer plus étroitement dans une « coalition de volontaires » pour se diriger vers une Europe plus sociale. Un article d’EURACTIV Grèce.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.