Fonds européens : l’Espagne a reçu un premier versement de 9 milliards d’euros

Le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez (au centre), à la XXIVe Conférence des présidents des communautés autonomes à Salamanque, le 30 juillet. Les dirigeants régionaux devaient discuter du processus de vaccination, de la dépopulation et du défi démographique ainsi que des fonds européens du plan de relance. [EPA-EFE/JUANJO MARTIN]

L’Espagne a annoncé mardi (17 août) avoir reçu un paiement de neuf milliards d’euros de la Commission européenne, correspondant à la première tranche du mégaplan de relance européen post-pandémie, dont Madrid sera l’un des principaux bénéficiaires.

« Ce premier versement équivaut à 13 % des 70 milliards d’euros de subventions que recevra l’Espagne » d’ici à 2026, explique le gouvernement dans un communiqué.

Un second versement de dix milliards d’euros est prévu « cette année » et 80 % des paiements prévus auront lieu entre 2021 et 2023, précise le texte.

Les prochains déboursements, dans les mois et années à venir, seront conditionnés au respect du calendrier de réformes auquel les États membres se sont engagés.

Mi-avril, alors que la ratification du plan de relance européen prenait du retard, le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, avait annoncé avoir déjà commencé à « déployer » ces fonds européens, expliquant avoir alloué 27 milliards d’euros à des projets d’investissements précis pour l’année 2021.

Le budget de l’État espagnol pour 2021 « prévoyait des lignes budgétaires pour la mise en œuvre du plan, ce qui a permis d’exécuter une partie des fonds avant de recevoir les premiers versements de la Commission européenne », précise le communiqué.

Grâce aux fonds européens, Madrid espère créer 800 000 nouveaux emplois en trois ans et gagner 2 points de croissance du PIB par an.

Le conseil de l’UE a validé formellement le 13 juillet les plans nationaux de relance post-Covid de 12 pays, dont l’Allemagne, l’Espagne, la France et l’Italie, ouvrant la voie aux premiers versements du programme de 672 milliards d’euros de subventions et de prêts européens destinés à financer des projets d’avenir, notamment dans le numérique et la transition climatique, pour renforcer l’économie après la pandémie.

Ces sommes sont financées par un recours commun à l’emprunt inédit qui incarne la solidarité européenne face à la crise de la Covid-19. Elles font partie du plan de relance « NextGenerationEU », d’un montant total de 750 milliards d’euros.

Bruxelles propose un délai à la Hongrie pour examiner son plan de relance

Bruxelles a proposé à la Hongrie un délai supplémentaire pour l’examen de son plan de relance de 7,2 milliards d’euros, freiné par des désaccords sur l’Etat de droit, a annoncé lundi un responsable européen.

Subscribe to our newsletters

Subscribe