Josep Borrell exhorté à intervenir après le refus de visa d’un eurodéputé grec par les Etats-Unis

High Representative of the EU for Foreign Affairs and Security Policy Josep Borrell. [TOMS KALNINS/EPA]

Le groupe de la Gauche européenne a demandé au chef de la diplomatie de l’UE, Josep Borrell, d’intervenir dans le cas de l’eurodéputé grec Stelios Kouloglou, qui s’est vu refuser un visa pour se rendre aux États-Unis.

« Le refus répété de visa à M. Kouloglou est dû à son travail antérieur en tant que journaliste et réalisateur de documentaires. Cette décision antidémocratique a conduit à un manque de représentation de notre groupe au sein de la mission du Parlement européen aux États-Unis », a déclaré le groupe dans un communiqué.

« Nous demandons également au Haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères, Josep Borrell, d’intervenir de manière décisive dans cette affaire, de demander une explication claire aux autorités américaines et de revenir sur cette décision », indique le communiqué.

L’eurodéputé grec Stelios Kouloglou, membre du groupe de la gauche européenne, n’a pas obtenu de visa pour se rendre aux États-Unis, même pour des missions qui font partie de ses activités parlementaires depuis son élection en tant que législateur européen en 2014.

Le dernier incident en date remonte à plusieurs semaines, lorsqu’il s’est vu refuser un visa pour se rendre à l’Assemblée générale des Nations unies à New York.

Le chef du Parlement européen, David Sassoli, a récemment envoyé une lettre à l’ambassade américaine à Bruxelles pour demander une « explication claire » sur les raisons pour lesquelles le visa a été refusé à M. Kouloglou.

EURACTIV a appris que l’ambassade américaine a répondu à la lettre de M. Sassoli, mais sans fournir les raisons du refus de visa.

M. Kouloglou a déclaré à EURACTIV le mois dernier que le refus de visa est probablement une mesure de représailles en raison de son passé journalistique.

« Je sais que les autorités américaines se sont plaintes auprès des autorités grecques de plusieurs documentaires que j’ai produits par le passé, tels que les documentaires “25 mensonges pour vendre une guerre”, “Whisteblowers” et “Apologie d’un tueur à gages économique” », a déclaré M. Kouloglou.

Subscribe to our newsletters

Subscribe