La Bulgarie va rouvrir ses restaurants malgré la troisième vague

"Nous ne nous inquiétons pas, tous les hôpitaux du pays sont prêts", a déclaré le ministre de la santé bulgare alors que les restaurants doivent rouvrir au 1er mars malgré l'arrivée d'une troisième vague. [Pani Garmyder/Shutterstock]

« Il est indispensable d’ouvrir des restaurants le 1er mars », a déclaré le Premier ministre Boyko Borissov lors de sa visite à l’hôpital d’une petite ville de l’est de la Bulgarie, dimanche (14 février), alors que le pays se prépare à la troisième vague.

Un jour plus tôt, l’Association des restaurants de Bulgarie avait annoncé qu’un prix de 500 euros avait été décerné à la première personne qui leur enverrait la preuve que le ministre de la santé Kostadin Angelov ou le chef du quartier général des opérations nationales anti-pandémie, Ventsislav Mutafchiiski, s’était rendu dans un restaurant.

Les autorités ont également été critiquées par les restaurateurs pour avoir appliqué une double norme comme les hôtels-restaurants continuent de travailler pour des clients qui séjournent dans des hôtels. Des histoires concernant la manière dont les restaurants de certains hôtels contournent l’interdiction en facturant un montant minimum par nuit sans que les clients restent à l’hôtel pour la nuit ont été diffusées sur les médias sociaux. En même temps, les restaurants situés devant les hôtels n’ont aucune chance de travailler. Les autorités avaient autorisé les restaurants des hôtels à travailler pour sauver la saison d’hiver dans les stations de ski.

« Nous ne nous inquiétons pas, tous les hôpitaux du pays sont prêts », a déclaré le ministre de la santé du pays, soulignant que le pays est prêt à faire face à la pression potentielle. « Bien que la tendance ne soit pas bonne, nous avons maintenu de bonnes positions par rapport aux autres pays… Le pic de la nouvelle vague sera atteint avant les élections [éd. 4 avril] », a expliqué l’inspecteur en chef de la santé publique, Angel Kunchev.

« Le nombre de personnes hospitalisées a fait un bond de plus de 3 000, dans les unités de soins intensifs – au-delà de 300, ce qui est un indicateur que nous sommes en train de nous développer », a-t-il ajouté.

Selon lui, la Bulgarie a commandé « un nombre suffisant de vaccins, et les gens auront le choix » du vaccin à prendre, ajoutant que certaines personnes ne seront pas « disposées à se faire vacciner ». Avec 70 % de la population vaccinée, « nous dirons au revoir à la pandémie, mais c’est une tâche difficile, et je ne suis pas optimiste que nous y arriverons en Bulgarie », a-t-il ajouté.

Vaccins : l'OMS au secours d'AstraZeneca, l'UE veut des preuves d'efficacité contre les variants

L’OMS a annoncé mercredi que le vaccin anti-Covid élaboré par AstraZeneca pouvait être administré aux plus de 65 ans et dans les pays où circulent des variants. Quant à l’agence européenne du médicament, celle-ci veut savoir quels vaccins sont vraiment efficaces contre ces variants.

(Édité par Magdalena Pistorius)

Subscribe to our newsletters

Subscribe