La Hongrie revoit sa politique étrangère

hu

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici.

Institutions européennes

Phil Hogan démissionne. Le commissaire européen au commerce, Phil Hogan, a démissionné mercredi, après une semaine de pressions pour violation des directives sur le coronavirus.

« Il était de plus en plus évident que la controverse concernant ma récente visite en Irlande devenait une distraction pour mon travail en tant que commissaire européen et qu’elle saperait mes actions dans les mois clés à venir », a-t-il déclaré dans un communiqué.

BUDAPEST

La politique étrangère hongroise s’éloigne de l’Occident. Désormais, la politique étrangère hongroise mettra en avant les intérêts économiques du pays, a déclaré le ministre des Affaires étrangères Péter Szijjártó lors d’une réunion des ambassadeurs hongrois au cours de laquelle il a également qualifié sa politique d’« équilibrée et patriotique ».

L’objectif du pays, a-t-il ajouté, est d’attirer les investissements technologiques de l’Est et de l’Ouest vers le pays. Bien que la Hongrie soit un allié loyal de l’UE et de l’OTAN, la politique étrangère du pays « ne sera pas limitée à un domaine étroit », a-t-il ajouté. (Željko Trkanjec, Euractiv Croatie)

BERLIN

Berlin interdit la « Corona protest ». Mercredi 26 août, le Sénat berlinois a interdit plusieurs manifestations prévues ce week-end contre les mesures allemandes liées au coronavirus. Les organisateurs avaient prévu de défiler dans le centre-ville et attendaient 17 000 personnes. (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

PARIS

Le plan de relance annoncé officiellement le jeudi 3 septembre. Lors d’une interview au micro de France Inter, le Premier ministre Jean Castex a fait une série d’annonces, dont celle du plan de relance de l’économie. Parmi les 100 milliards d’euros prévus, 40 proviennent des fonds européens. « Si on avait eu ça lors des crises précédentes, ça aurait tout changé », a estimé le chef du gouvernement. « Il faut faire de la pub pour l’Europe quand elle fait son travail, et l’Europe l’a fait de façon exceptionnelle. » Outre « la réhabilitation de l’Europe », ce plan est pour lui une « réhabilitation du travail ». (Anne Damiani, Euractiv France)

BRUXELLES

Nouvelles mises en garde pour la Belgique et ses voyageurs. Selon la dernière mise à jour du ministère belge des Affaires étrangères, les Belges ne peuvent plus se rendre dans plusieurs nouvelles régions de France et d’Espagne, qui ont été déclarées « zones rouges ». Dans le même temps, la capitale de l’UE a été déclarée zone à haut risque par plusieurs États membres. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

LONDRES

Le long chemin vers la reprise. Les libéraux démocrates annonceront jeudi (27 août) leur quatrième dirigeant en cinq ans, alors qu’ils tentent de se remettre de trois défaites électorales dévastatrices. Ed Davey ou Layla Moran seront annoncés comme le nouveau leader après une longue campagne en ligne et ils remplaceront Jo Swinson, qui a démissionné à la suite des élections générales de décembre dernier.

Depuis qu’il est entré dans un gouvernement de coalition dirigé par le conservateur David Cameron en 2010, le parti centriste et pro-européen a subi trois résultats électoraux lamentables dans lesquels il n’a pas réussi à recueillir plus de 10 % des voix. (Benjamin Fox, Euractiv.com)

LUXEMBOURG

Les demandes d’aide diminuent. En août, 2 966 demandes d’aide gouvernementale ont été validées par le dernier Comité de conjoncture. 43,5 % provenaient des secteurs hôtelier et événementiel. Comparé aux 3 162 demandes de juillet et aux 3 670 de juin, ce chiffre semble confirmer que l’économie du Grand-Duché devrait rebondir. Étant donné que les mesures de chômage partiel sont maintenues jusqu’au 31 décembre, le ministère de l’Économie prévoit une aide totale de 1,2 milliard d’euros. (Anne Damiani, Euractiv France)

ATHÈNES

Les relations entre l’UE et la Turquie sont à l’ordre du jour à Berlin. L’escalade du conflit sur les frontières maritimes et les réserves de gaz naturel, qui oppose la Turquie à la Grèce et au reste de l’UE, a mis à rude épreuve la politique étrangère fragmentée et sinueuse du bloc. Une situation que le navire européen n’avait pas connue depuis des années.

Les ministres des Affaires étrangères de l’UE doivent s’entretenir sur les relations bilatérales entre Bruxelles et Ankara lors d’une réunion informelle organisée à Berlin les 27 et 28 août, sous la présidence allemande de l’UE. Alors que toutes les questions en suspens avec Ankara seront à l’ordre du jour, les relations UE-Turquie devraient atteindre un moment décisif. (Euractiv.com)

PRAGUE

Des respirateurs de mauvaise qualité font l’objet d’un procès. Après le refus des entreprises chinoises de donner suite à une plainte déposée par Prague concernant des respirateurs FFP2 de mauvaise qualité achetés pendant la pandémie de coronavirus, la République tchèque a décidé de porter l’affaire devant les tribunaux, a confirmé le ministre de la Santé Adam Vojtěch. Son ministère est en train de calculer le préjudice financier.

« La République tchèque ne fait pas exception à la règle dans cette affaire. D’autres pays — Belgique, Pays-Bas, Espagne — ont une expérience similaire avec des équipements de protection de mauvaise qualité en provenance de Chine. Il est de notre devoir de protéger les intérêts de la République tchèque et d’engager toutes les actions en justice nécessaires contre les entreprises chinoises », a ajouté M. Vojtěch. (Aneta Zachová, Euractiv République tchèque)

BRATISLAVA

Ministre contre la désinformation au Belarus. Mercredi 26 août, le ministre des Affaires étrangères Ivan Korčok a fermement rejeté certaines des infox les plus répandues sur l’évolution de la situation au Belarus, notamment l’idée que les manifestants sont payés par l’étranger, que l’OTAN menace le président Alexandre Loukachenko et que le Belarus est censé devenir la cinquième colonne de l’Occident. (Zuzana Gabrižová, Euractiv Slovaquie)

LJUBLJANA

Loi controversée sur les nouveaux médias. Des représentants des médias, de la profession et des syndicats ont demandé au gouvernement de retirer le projet de loi sur les médias et de préparer de nouveaux textes en faisant appel à des partenaires sociaux et des experts.

« C’est une tentative d’influencer la politique sur l’autonomie des médias », a confirmé le président de la commission, Branimir Štrukelj (indépendant). Les médias avertissent que le Premier ministre Janez Janša tente de mettre en œuvre le « modèle hongrois » de contrôle des médias en Slovénie. (Željko Trkanjec, Euractiv Croatie)

TIRANA

Tirana soutient la position grecque. Athènes dispose d’un « droit souverain inaliénable » d’étendre ses eaux territoriales de six à douze milles nautiques dans la mer Ionienne partagée par l’Albanie, la Grèce et l’Italie, a confirmé mercredi (26 août) le ministère albanais des Affaires étrangères en soutenant une déclaration du Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis.

« La Grèce, comme tout autre État partie à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer, lorsque la géographie le permet et tant que les droits souverains d’un autre État ne sont pas violés, jouit du droit d’étendre la largeur de la mer territoriale comme le prévoit la CNUDM », a noté le gouvernement albanais. (Željko Trkanjec, Euractiv Croatie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer