La première femme Première ministre de Suède démissionne après quelques heures au pouvoir

Magdalena Andersson a toutefois informé le président du Parlement de sa volonté d'essayer de former un nouveau gouvernement, uniquement social-démocrate. [EPA]

La présidente nouvellement élue du parti social-démocrate, Magdalena Andersson, est devenue mercredi 24 novembre la première femme Première ministre de Suède, avant de démissionner quelques heures seulement après sa nomination.

Sa confirmation au poste de Premier ministre a été adoptée par à une très faible marge. Selon la constitution suédoise, seul le nombre de votes négatifs compte. Sur les 349 sièges du Parlement, elle a obtenu 174 voix contre, à une voix près du rejet. Mme Andersson a remporté l’investiture avec les voix du Parti du centre et du Parti de gauche.

Un accord conclu après des négociations entre les partis gouvernementaux des sociaux-démocrates et des verts, et le parti de gauche était crucial. La « réforme structurelle » signifiait que les retraités à faible revenu, soit environ 700000 personnes, allaient bénéficier d’une augmentation d’environ 100 euros de leur pension mensuelle à partir du début de l’année 2023.

Interviewés par SVT, les dirigeants du parti ont salué le fait que le pays ait une première femme comme Première ministre.

En ce qui concerne le budget de l’État, la présidente des chrétiens-démocrates, Ebba Busch, a accusé le Parti du centre de « faire des divisions » en soutenant le gouvernement mais en votant contre sa proposition de budget et en soutenant plutôt le budget fictif compilé par les modérés, les chrétiens-démocrates et les démocrates suédois.

Dans l’après-midi, le Parlement a rejeté le budget prévu par le gouvernement et a approuvé le budget fictif. Mme Andersson a déclaré qu’elle serait toujours prête à gouverner.

Après la défaite du gouvernement, les Verts, ayant des doutes sur leur position au sein du gouvernement, ont décidé d’abandonner leurs postes ministériels. Devant les caméras, la direction du parti a justifié son retrait en déclarant qu’elle ne pouvait pas soutenir un budget portant l’empreinte d’un « parti d’extrême droite », les Démocrates suédois.

Suite à la décision des Verts, Mme Andersson a démissionné après avoir été Première ministre pendant sept heures. Elle a toutefois informé le président du Parlement de sa volonté d’essayer de former un nouveau gouvernement, uniquement social-démocrate. Après une journée chaotique, et c’est l’issue la plus probable, Mme Andersson pourrait encore avoir une seconde chance.

En Suède, la formation d'un nouveau gouvernement prend plus de temps que prévu

La ministre des Finances Magdalena Andersson a obtenu un délai supplémentaire pour trouver un soutien au Parlement en vue de former un gouvernement. Le président du Parlement, Andreas Norlén, a accordé un délai supplémentaire jusqu’au 22 novembre à midi.

Subscribe to our newsletters

Subscribe