L’actu en capitales: Idylle entre Pékin et Zagreb

Idylle entre Pékin et Zagreb.

L’actu en capitales récapitule l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, s’est rendu à Zagreb avant le sommet « 16+1 » de Dubrovnik. « Nous importerons davantage de produits croates qui conviennent aux consommateurs chinois et encouragerons un commerce plus équilibré », a-t-il déclaré après une réunion avec son homologue croate, Andrej Plenković.

Actuellement, les échanges annuels entre les deux pays s’élèvent à 1 milliard d’euros, tandis que l’année dernière, environ 250 000 touristes chinois ont visité la Croatie. Les prochains grands projets seront la modernisation du chemin de fer entre Zagreb et Rijeka et de ports maritimes croates. « Nous sommes prêts à mieux synchroniser l’initiative ‘One Belt, One Road’ avec les stratégies de développement croates », a ajouté Li Keqiang.

Le ministre croate de l’Économie, Darko Horvat, a annoncé que des entreprises chinoises avaient été invitées à construire la ligne ferroviaire Zagreb-Rijeka. La Commission européenne a indiqué à la télévision croate N1 qu’elle n’avait pas été informée du projet. Le ministère croate de l’Agriculture a également déclaré que le marché chinois a été ouvert au lait et aux produits laitiers croates après la signature d’un protocole conjoint sur les normes vétérinaires et de santé publique pour les produits laitiers.

La Chine a également invité les institutions croates à émettre des obligations Panda en Chine et les banques et sociétés croates à utiliser le renminbi (yuan), monnaie officielle de la Chine, pour le commerce et les investissements sur le marché financier chinois par le biais des programmes pour les investisseurs institutionnels étrangers.

Le Bureau central croate pour le développement de la société numérique et le géant chinois des télécommunications Huawei ont par ailleurs signé un mémorandum visant à encourager la coopération en matière de numérisation.

Le ministre des Affaires étrangères slovène, Miro Cerar, a pour sa part déclaré que les États européens avaient un accès inégal à la Chine, soulignant en particulier le cas de l’Italie, qui a rejoint le programme chinois d’infrastructure de la Route de la soie.

« Une telle décision italienne, qui prévoit des investissements chinois dans les ports italiens, pourrait mettre en danger le port slovène de Koper », a-t-il ajouté. Koper est en concurrence directe avec Trieste, en Italie, sur le trafic en mer adriatique.

(Željko Trkanjec, Euractiv Croatie)

MADRID

Le FMI avertit l’Espagne : Le Fonds monétaire international (FMI) a averti l’Espagne et d’autres pays du niveau élevé de sa dette. « Les économies fortement endettées devraient procéder à des ajustements budgétaires progressifs (Canada, France, Japon, Espagne, Royaume-Uni, États-Unis) », a déclaré Christine Lagarde, directrice du FMI. (EuroEFE.EURACTIV.es)

ROME

Pas d’autres taxes : En marge du Conseil, le Premier ministre italien, Giuseppe Conte, a déclaré que le gouvernement italien n’augmenterait pas la TVA et n’introduirait pas de nouvel impôt sur la fortune. Selon lui, la raison pour laquelle les prévisions de croissance ont été réduites de 1 % à 0,2 % est due à la situation économique internationale. (Gerardo Fortuna, Euractiv).

ATHÈNES

Investissements dans le cannabis : Les autorités grecques ont déjà approuvé cinq des 43 demandes de licences pour des investissements dans la production de cannabis pharmaceutique. Ces investissements devraient créer plus de 2 800 nouveaux emplois avec plus d’un demi-milliard d’euros de capital investi. (Theodore Karaoulanis, Euractiv Grèce)

BRATISLAVA

Orbán choisit ses juges : L’ex-Premier ministre slovaque et président du groupe de réflexion du PPE Wilfried Martens Centre, Mikuláš Dzurinda, aurait dû être le quatrième membre de la commission du PPE chargée d’évaluer la situation en Hongrie. Mais « le Fidesz n’a pas aimé l’idée », a-t-il révélé. Les trois autres membres du comité sont Herman Van Rompuy, Hans-Gert Pöttering et Wolfgang Schüssel. (Zuzana Gabrižová, Euractiv Slovaquie)

PRAGUE

Nouveau remplacement au gouvernement : « Le Premier ministre, Andrej Babiš, m’a informé d’un changement de ministre pour l’Industrie et du Commerce », a déclaré le 10 avril la ministre en exercice, Marta Nováková, qui a pris ses fonctions en juin 2018.

Elle a fait l’objet de vives critiques après avoir affirmé que les données sur Internet seraient moins chères si les gens augmentaient leur utilisation. Elle a également été mêlée à un faux pas diplomatique après qu’un diplomate taïwanais a été contraint de quitter une réunion de fonctionnaires du ministère avec des investisseurs étrangers à la demande de l’ambassadeur chinois. C’est la deuxième « démission » en une semaine après celle du ministre des Transports, Dan Ťok (Aneta Zachová, Euractiv République tchèque)

BELGRADE

444 condamnés pour corruption : Un an après l’entrée en vigueur de la loi sur la répression de la criminalité organisée en Serbie, 444 personnes ont été reconnues coupables. Au cours de la même période, plus de 10 000 rapports ont dû être examinés par les bureaux des procureurs et 681 personnes ont été inculpées. (Beta-EURACTIV.rs)

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.