L’actu en capitales: «Le prochain chef de la Commission ne sera pas nécessairement un Spitzenkandidat»

L’actu en capitales récapitule l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

PRAGUE

Un Spitzenkandidat président de la Commission ? Jan Zahradil, Spitzenkandidat des Conservateurs et réformistes européens (CRE), estime que son groupe restera la troisième force politique du Parlement européen après les élections européennes. Il a également déclaré que le nouveau chef de la Commission européenne ne devrait pas nécessairement être l’un des Spitzenkandidaten. « Je pense que le Conseil européen a le droit de choisir quelqu’un qui ne figure pas parmi les candidats proposés », a déclaré l’eurodéputé tchèque. (Aneta Zachová, Euractiv République tchèque)

LONDRES

La manifestation climatique menacée d’extinction : Après neuf jours de protestations et plus de mille arrestations, la « rébellion de l’extinction » – une manifestation contre le changement climatique qui a paralysé Londres – prendra fin jeudi, ont déclaré des militants, après que la police a déplacé les derniers barrages routiers dans le centre-ville.

La campagne, qui s’appuie sur la publicité générée par la militante de 16 ans, Greta Thunberg, a exhorté le gouvernement de Theresa May à « dire la vérité sur le changement climatique », à réduire les émissions de carbone à zéro d’ici 2025 et à créer une assemblée de citoyens pour surveiller les progrès. (Benjamin Fox, Euractiv.com)

BERLIN

Nouvel accord allemand sur la migration : L’aile conservatrice de la CDU/CSU a critiqué et veut renégocier un nouveau paquet législatif sur la migration, approuvé par le gouvernement allemand la semaine dernière.

Le paquet comprend le projet de loi sur le retour ordonné, présenté par le ministre allemand de l’Intérieur Horst Seehofer. Il vise à rendre plus difficile pour les personnes dont la demande d’asile a été rejetée, d’éviter l’expulsion. Une autre partie du paquet est un programme de travail pour les migrants, pour attirer des travailleurs qualifiés de pays tiers en Allemagne. (Alicia Prager, Euractiv Allemagne)

PARIS

Abris pour migrants : Les maires de treize grandes villes ont demandé au gouvernement de trouver un abri pour les migrants qu’ils accueillent. Dans une lettre, les maires écrivent : « Nous sommes confrontés à des tensions croissantes sur les modalités de prise en charge. »

Ils ont dénoncé « une situation humanitaire qui ne cesse de se détériorer, avec des femmes, des enfants et des centaines d’hommes vivant dans des conditions inadaptées au cœur de nos villes faute de solutions appropriées ».

Nouvelle union à gauche : Les socialistes, Place publique et Nouvelle donne se sont associés hier aux Radicaux de gauche. La députée européenne Virginie Roziere, membre du parti, est bien connue pour ses luttes contre Google, Amazone, Facebook et Apple dans le cadre de la réforme du droit d’auteur de l’UE. Selon les sondages, la liste ne devrait pas obtenir plus de 4 ou 5 sièges (Euractiv France).

ROME

Revirement de Salvini : « Au cours des quatre dernières années et demie, le nombre maximum estimé de migrants irréguliers en Italie a été d’environ 90 000 personnes », a déclaré le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini lors d’une conférence de presse. Une déclaration étonnante pour les analystes qui ont remarqué que le chiffre était beaucoup plus bas que les estimations habituelles de l’Italien – de 500 000 à 600 000 migrants – ce qui contribuait jusqu’à présent à alimenter un sentiment anti-migrant. (Gerardo Fortuna, Euractiv.com)

ATHÈNES

Visite de Tsipras en Chine : Lors de sa troisième visite dans l’Empire du Milieu, le Premier ministre grec Alexis Tsipras se rendra au second Forum de coopération internationale sur nouvelle route de la soie. Les investissements de la Chine en Grèce, qui s’élèvent actuellement à environ 7 milliards d’euros, devraient être à l’ordre du jour, y compris l’investissement de COSCO, l’armateur chinois, dans le port du Pirée, qui connaît des retards. Certaines entreprises chinoises ont également manifesté un vif intérêt pour le secteur énergétique grec. (Theodore Karaoulanis, Euractiv Grèce)

BRATISLAVA

Dinosaures climatiques : Les partis politiques slovaques au Parlement européen ont fait preuve d’une « faiblesse alarmante » en matière de politique climatique, selon une analyse du Réseau action climat Europe (CAN) pour la période 2014-2019. Les partis affiliés au PPE appartiennent au groupe des « Dinosaures » qui « n’ont pas encore compris la nécessité d’agir contre le changement climatique et empêchent les autres d’en faire plus », tandis que les partis affiliés au CRE ont fait preuve d’un « déni total de l’urgence à agir contre le changement climatique ». Le parti affilié au PSE fait partie des « retardataires » et aucun parti ne se trouve dans la catégorie des « défenseurs ». (Zuzana Gabrižová, Euractiv Slovaquie)

SOFIA

Les listes électorales sont prêtes : 318 Bulgares se présenteront aux élections européennes, a rapporté Dnevnik.bg, partenaire d’Euractiv. Au total, cela représente 13 partis avec 17 candidats chacun (la Bulgarie compte 17 députés européens avec ou sans le Royaume-Uni dans l’UE), 8 coalitions et 6 commissions d’initiative, qui comprennent 5 candidats indépendants.

Selon l’institut de sondage Alpha research, seuls trois partis néanmoins devraient dépasser le seuil de 5,8 %.

ZAGREB

Bonnes conditions de vie pour les migrants : Le Conseil de l’Europe a déclaré que les autorités croates prenaient bien en charge les migrants, mais que la capacité d’hébergement existante était insuffisante pour les enfants migrants non accompagnés. Les ONG ont également accusé la police de traitement « inhumain » à l’égard des migrants. La ministre croate des Affaires étrangères, Marija Pejčinović Burić, est candidate au poste de Secrétaire générale du Conseil de l’Europe. (Željko Trkanjec, Euractiv Croatie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.