Les agressions et menaces contre les élus ont augmenté de 200 % en 2020

En 2020, les élus ont été visés par des menaces et des agressions physiques à 1 276 reprises. [sylv1rob1/Shutterstock]

Près de 1 300 agressions, menaces ou insultes ont été recensées en 2020 contre des élus soit trois fois plus qu’en 2019 selon une information de France Info publiée mardi. Un article de notre partenaire Ouest-France.

En 2020, les élus ont été visés par des menaces et des agressions physiques à 1 276 reprises, rapporte le média France Info mardi 30 mars 2021. Une hausse de 200 % par rapport à l’année précédente. 68 domiciles d’élus et 63 véhicules privés ont été visés.

Deux maires ont été placés récemment sous protection policière en raison de menaces jugées d’une particulière gravité, rapporte France Info.

Les maires sont invités à se former et à déposer plainte

Un phénomène en augmentation depuis plusieurs années déjà selon l’Association des maires de France (AMF) qui a comptabilisé plus de 500 maires ou adjoints et 60 parlementaires ont été agressés physiquement en 2020. Un observatoire des agressions envers les élus a été créé par l’AMF.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, et le président de l’AMF, François Baroin, ont écrit aux 35 000 maires pour les inciter à suivre une formation en lien avec la gendarmerie pour gérer les moments de tensions avec la population. Les élus y sont notamment invités à déposer plainte en cas d’agression. Or, l’AMF estime que beaucoup d’élus préfèrent ne pas faire de publicité à ce type d’événement.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer