Les députés européens autrichiens divisés sur le nouveau chancelier

Les députés européens autrichiens ont indiqué qu’ils avaient des attentes différentes vis-à-vis du nouveau chancelier Alexander Schallenberg. [OLIVIER HOSLET/EPA]

Avant la réunion du Conseil européen de jeudi (21 octobre), les députés européens autrichiens ont indiqué qu’ils avaient des attentes différentes vis-à-vis du nouveau chancelier Alexander Schallenberg, en poste depuis lundi dernier.

Les sociaux-démocrates attendent de M. Schallenberg qu’il adopte une approche plus conciliante et diplomatique au niveau européen. Selon le leader des sociaux-démocrates autrichiens, Andreas Schieder, le nouveau chancelier pourrait marquer une rupture avec la prétendue politique de « blocus » menée par l’ancien chancelier Sebastian Kurz.

« Si Schallenberg était capable de jouer le rôle d’un diplomate, ce serait bien », a déclaré Schieder à l’ORF.

Les conservateurs espèrent que le nouveau chancelier poursuivra l’approche combative de M. Kurz. La cheffe de la délégation de l’ÖVP au Parlement européen, Angelika Winzig, a déclaré que M. Kurz montrait des « bords rugueux » quand il le fallait et s’attend à ce que le nouveau chancelier continue sur cette voie.

Le parti de la liberté (droite) a accusé M. Schallenberg d’être un centriste de l’UE.

Lorsque M. Schallenberg s’est rendu à Bruxelles la semaine dernière, il a qualifié ce voyage de « retour à la maison ». Pour le chef de délégation du parti de la liberté, il s’agit d’une « gifle » pour chaque Autrichien.

Le nouveau chancelier autrichien peine à gagner la confiance des Verts

La première apparition du nouveau chancelier Alexander Schallenberg au parlement a révélé que la relation avec son partenaire de coalition, les Verts, est encore loin d’être optimale.

Subscribe to our newsletters

Subscribe