Les députés français sont-ils plus mal payés que leur voisins européens?

Hervé Mariton, député Les Républicains de la Drôme, a plaidé pour une hausse de la rémunération des parlementaires. Mais sont-ils vraiment moins bien lotis que leurs voisins européens ? Un article de notre partenaire Ouest-France

« Ce n’est pas politiquement correct, mais je le dis ». Hervé Mariton, député Les Républicains de la Drôme, a affirmé sur France Info, mardi 8 mars, qu’il était nécessaire d’augmenter la rémunération des parlementaires pour éviter les abus du genre du « Penelope Gate », allusion aux soupçons d’emplois fictifs de membres de sa famille par François Fillon, le candidat LR à la Présidentielle.

Si l’élu de la Drôme estime disposer « d’un salaire confortable » – environ 5 000 € nets par mois -, il ajoute que les parlementaires français « sont parmi les moins bien payés en Europe ». Il n’a pas souhaité chiffrer l’augmentation qu’il conviendrait d’accorder aux parlementaires, mais le niveau de rémunération actuel lui fait craindre le pire. « À un moment, on trouvera pour être parlementaire en France des retraités, des riches ou des nuls », a-t-il lâché.

Factchecking : les eurodéputés sont-ils trop payés ?

Les ressources des eurodéputés font souvent polémiques. A l’approche des élections européennes, EURACTIV.fr décortique le vrai du faux sur la rémunération de ces élus ultra mobiles.

Mariton n’est pas le seul à le penser

Cette revendication d’une hausse du salaire avait déjà été exprimée en janvier par le député du même bord Henri Guaino, qui s’était plaint de « ne rien pouvoir mettre de côté ». Ces propos font également écho à ceux tenus, lundi, par Patrick Stefanini, qui affirmait sur Europe 1 que l’emploi par les députés de membres de leur famille comme attaché parlementaire revenait à des « compléments de rémunération ».

Leur rémunération est-elle si peu élevée ?

Le journal Le Parisien s’est penché sur la question. Un élu de la chambre basse du Parlement gagne autour de 5 000 € nets par mois. C’est plus qu’un maire (excepté dans les grandes villes), un petit peu moins qu’un sénateur (5 400 € nets) ou qu’un député européen (6 600 €), mais beaucoup moins qu’un ministre (7 654 €).

Ces calculs ne prennent en compte ni les indemnités liées à chaque fonction (frais de représentation notamment), ni les autres avantages (transport, communication), le tout sans compter sur un potentiel cumul de mandats. Mais le journal parisien précise que selon le simulateur de l’Observatoire des inégalités, 96 % des Français gagnent moins qu’un député. Le salaire moyen d’un Français s’élève à 2 225 € nets, selon la dernière étude de la direction des études statistiques du ministère du Travail (Darès). Un Français sur deux gagne par ailleurs moins de 1 783 € nets par mois.

En outre, les députés ont pu pendant de nombreuses années se reverser « les crédits non utilisés destinés à rémunérer leurs collaborateurs, mais dans la limite de 6 000 € par an », explique la chaîne de télévision Public Sénat. Cet argent était directement versé sur l’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) du député et donc finissait sur son compte personnel sans plus de contrôle. Cette pratique a pris fin en 2012.

D’autres systèmes opaques (voir illégaux) ont pu avoir cours, notamment au Sénat. Fin janvier, le site d’investigation Mediapart et le JDD affirmaient que François Fillon aurait touché lorsqu’il était sénateur des sommes indues en marge d’un système de « détournement » mis en place au Palais du Luxembourg via une association : l’Union républicaine du Sénat (URS). Dans l’esprit d’Hervé Mariton, il s’agit d’aligner le salaire des députés sur ceux des hauts fonctionnaires afin de mettre un terme à ces pratiques opaques.

Sont-ils vraiment moins bien payés que leurs homologues européens ?

Les parlementaires français, s’ils ont un revenu inférieur à leurs collègues italiens, espagnols, britanniques, allemands ou autrichiens, sont loin d’être les moins bien rémunérés. Un député en Europe reçoit une rémunération brute 5,6 fois supérieure au salaire minimum de son pays. Les législateurs français reçoivent eux « seulement » 4,8 fois le Smic, selon BFM Business. La France se classe tout de même au neuvième rang continental, avec un salaire annuel de base de 85 713 € pour les députés du Palais-Bourbon. Certes loin derrière l’Italie, l’Allemagne ou l’Autriche, qui dépassent les 100 000 €, mais bien supérieure aux Roumains ou aux Bulgares, qui touchent quatre fois moins que nos députés. Il convient de préciser, là encore, qu’il ne s’agit là que du salaire.

En fait, tout dépend du niveau de vie de chaque pays. L’analyse de ces chiffres, récoltés par le journal irlandais The Journal, place la France à la dixième place, soit dans la moyenne haute européenne. Hervé Mariton est ainsi rémunéré environ 2,24 fois plus en moyenne qu’un Français, un ratio proche des députés du Royaume-Uni. Bien loin, encore une fois, des Italiens, ou plus surprenants des législateurs grecs.

[Source : The journal.ie]

Subscribe to our newsletters

Subscribe