Les législateurs européens insistent pour que la Commission renforce son contrôle sur la Bulgarie

Elena Yoncheva (S&D, Bulgarie), qui est membre de la commission, ainsi que du groupe de suivi qui était en Bulgarie, a déclaré lors d'un entretien avec segabg, partenaire d'EURACTIV Bulgarie, qu'elle espère qu'une large majorité adoptera le rapport. [Parlement européen]

La commission des libertés civiles du Parlement européen va demander à la Commission européenne de renforcer le suivi et l’audit des fonds européens destinés à la Bulgarie, y compris la facilité pour la reprise et la résilience.

Cela devrait se faire lors de la prochaine réunion de la commission, jeudi 18 novembre. Les députés discuteront du rapport à la suite d’une délégation de la commission en Bulgarie à la fin du mois de septembre.

Elena Yoncheva (S&D, Bulgarie), qui est membre de la commission, ainsi que du groupe de suivi qui était en Bulgarie, a déclaré lors d’un entretien avec segabg, partenaire d’EURACTIV Bulgarie, qu’elle espère qu’une large majorité adoptera le rapport.

« Nos conclusions importantes sont au nombre de deux. Premièrement, nous devrions demander à la Commission européenne de renforcer le contrôle et l’audit des fonds européens pour la Bulgarie. Il s’agit d’un mécanisme de contrôle extrêmement important. L’idée n’est pas de nous punir, nous, citoyens bulgares, ni de réduire les fonds, mais de disposer d’un mécanisme préventif qui incitera le gouvernement à respecter l’État de droit et à limiter autant que possible la corruption », a-t-elle expliqué.

La deuxième conclusion des députés est que des questions supplémentaires devraient être envoyées aux autorités bulgares, notamment au procureur général Ivan Geshev. Ils chercheront à obtenir des réponses sur le travail supplémentaire qui a été fait contre la corruption de haut niveau.

Mme Yoncheva a expliqué que lors de leur visite à Sofia, les députés ont interrogé le procureur général sur l’état d’avancement des enquêtes sur différentes affaires concernant l’ex-Premier ministre Boyko Borissov, y compris l’enquête sur la célèbre photo de sa chambre à coucher qui montre des liasses de billets de banque et de lingots d’or.

En septembre, les députés européens n’étaient pas satisfaits des réponses de M. Geshev.

Mme Yoncheva a également déclaré que les conclusions de la commission seraient incluses dans le prochain rapport sur l’État de droit en Bulgarie.

Interrogée pour savoir si elle avait contacté la procureure en chef européenne Laura Codruta Kovesi au sujet de l’utilisation abusive des fonds européens pour la construction d’autoroutes en Bulgarie et si l’on peut s’attendre à des arrestations aux plus hauts niveaux du gouvernement, Mme Yoncheva a répondu : « Oui, nous devons nous y attendre. Pas seulement sur les autoroutes, il y a d’autres très gros scandales de corruption. »

« Cela prend du temps ici à Bruxelles, mais je pense qu’il y aura des résultats », a-t-elle ajouté.

Subscribe to our newsletters

Subscribe