Les mesures de restriction renforcée étendues à toute la France

Les mesures de restriction renforcée seront étendues à l’ensemble du territoire métropolitain, a annoncé Emmanuel Macron lors d’une allocution mercredi soir (31 mars). [Sebastien Nogier/epa]

Les mesures de restriction renforcée seront étendues à l’ensemble du territoire métropolitain, a annoncé Emmanuel Macron lors d’une allocution mercredi soir (31 mars). En vigueur dans 19 départements français depuis le 18 mars, elles vont s’appliquer dans toute la France à partir de samedi soir (3 avril) pour une durée de quatre semaines.

En plus du couvre-feu à 19h qui continuera à s’appliquer pendant ce temps-là, les commerces non-essentiels seront fermés et le télétravail sera systématisé, a annoncé le président. Si les déplacements interrégionaux et au-delà des dix kilomètres du domicile seront interdits, aucune attestation ne sera par contre nécessaire en journée (hors déplacements qui dépassent ce cadre-là).

Le chef de l’État a par ailleurs annoncé une nouvelle fermeture des écoles dès la semaine prochaine. Du 6 au 9 avril, tous les élèves auront des cours à domicile, avant des vacances de deux semaines simultanées pour les trois zones de France. Si les élèves de maternelle et de primaire pourront retourner en classe dès le 26 avril, les collégiens et lycéens devront attendre le 3 mai.

« L’éducation de nos enfants n’est pas négociable », a martelé le président – raison pour laquelle le gouvernement aurait pris le pari de garder les écoles ouvertes aussi longtemps que possible. Lors de cette nouvelle fermeture, « l’accompagnement économique et social sera au rendez-vous », a-t-il assuré : les parents d’élèves auront ainsi droit au chômage partiel, si nécessaire.

Emmanuel Macron a tenu à défendre sa stratégie des derniers mois qui aurait fait gagner aux Français des « jours précieux de liberté ». Or, « ces dernières semaines nous faisons face à une nouvelle donne », selon le président. Face à l’ « accélération » de l’épidémie sur le territoire français et l’ « épidémie dans l’épidémie » que constituent selon lui les variants du virus, le chef de l’État imposera donc un « nouveau cadre » pour le mois prochain.

« Si nous savons nous organiser les prochaines semaines, nous verrons le bout du tunnel », assure-t-il. Le président promet notamment une campagne de vaccination accélérée dans les prochaines semaines. Toutes les personnes de plus de 60 ans pourront ainsi prendre rendez-vous pour se faire vacciner dès le 16 avril, suivies par les plus de 50 ans à partir du 15 mai. Le reste de la population pourra se faire vacciner dès la mi-juin, selon Emmanuel Macron, le but étant que tous les adultes auront la possibilité de se faire vacciner « d’ici la fin de l’été ».

Enfin, le président a promis une réouverture progressive des lieux de culture dès la mi-mai. La « tenaille » que constituent les nouvelles restrictions et la vaccination « va nous permettre de contenir progressivement ce virus » et de retrouver la culture, les sports et l’évènementiel, les cafés et restaurants, selon le chef de l’État.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer