Covid-19 : les pouvoirs régionaux et locaux à court de moyens

Les villes et régions craignent un "effet ciseaux" dû à la crise : plus de dépenses, moins de revenus. (1) [Marian Weyo/shutterstock]

Manque de moyens techniques et rareté des ressources financières, les pouvoirs publics régionaux de l’UE se préparent à des temps difficiles, selon une enquête conjointe du Comité européen des Régions (CoR) et de l’OCDE.

Selon le rapport publié vendredi 20 novembre par le CoR et l’OCDE, la pandémie exerce « un impact profond sur les pouvoirs publics infranationaux » au sein de l’Union européenne (UE). C’est ce qui ressort d’une enquête en ligne que les deux organismes avaient organisée en juin et juillet 2020 pour mesurer l’impact de la pandémie sur la gouvernance, les finances et les plans de relance aux niveaux local et régional.

Des 300 représentants de pouvoirs régionaux, intermédiaires et locaux des 24 États membres de l’UE ayant participé à l’enquête, 86% s’attendent ainsi à des conséquences négatives pour leurs dépenses.

D’autant plus que les régions et villes sont frappées par ce que le rapport appelle « un dangereux effet de ciseaux ». D’une part, leurs dépenses ont grimpé en flèche en raison de la crise sanitaire, avec des augmentations notamment pour les services sociaux (+ 65 %), les prestations sociales (+ 59 %) ou encore les soutiens aux PME et aux travailleurs indépendants.

D’autre part, elles prévoient une chute de leurs revenus jusqu’à 90 %, notamment en ce qui concerne leurs recettes fiscales. Les redevances payées par les utilisateurs sont une autre source de revenus lourdement affectée par la crise car « très dépendantes de l’activité socio-économique », selon le rapport.

Pour répondre au manque de ressources financières, 24 % des interrogés envisageaient au moment de l’enquête de contracter de nouveaux emprunts pour pouvoir gérer la crise. 13 % des répondants avaient demandé à bénéficier de fonds supplémentaires de l’UE.

« Pour gérer l’impact immédiat de la crise du Covid-19 et ses répercussions par la suite, un support continu pour les régions et municipalités est essentiel », souligne le rapport.

Les députés européens craignent un "déficit de financement" pour les régions de l'UE

Pas de déficit de financement dans le « paquet cohésion » lors du prochain exercice budgétaire du bloc – tel est le souhait des législateurs européens, même en cas de retard des négociations sur l’utilisation des fonds de l’UE.

Autre problématique liée au Covid-19, « les pouvoirs publics infranationaux éprouvent de grandes difficultés dans la gestion de la crise sanitaire », affirme le rapport. Ainsi, le manque de moyens techniques et d’équipements posait des difficultés à la grande majorité des répondants (87 %). Ceux-ci déploraient également un manque de ressources financières (76 %) et une coordination insuffisante avec les autres niveaux du gouvernement (71 %), a relevé l’enquête.

Pourtant, au-delà du défi immédiat, la relance serait aussi une opportunité pour les décideurs politiques, indique le rapport. La crise du Covid-19 donnerait aux pouvoirs infranationaux l’occasion de redéfinir leurs priorités pour le développement régional. Interrogées sur leurs priorités, les pouvoirs régionaux et locaux appellent notamment à des services de base plus abordables, accessibles et de qualité (76 %). Mais aussi à une résilience régionale accrue (69 %) et une réduction des fractures numériques entre les régions (68 %).

Plus des deux tiers des répondants se disent par ailleurs favorables à ce que la transition vers une économie durable et faible en carbone façonne les stratégies de développement régional à long terme. Par contre, seulement la moitié d’entre eux prévoient de se servir des stratégies de relance pour promouvoir une politique verte. Dans ce contexte, le rapport souligne « qu’il est primordial que les gouvernements infranationaux utilisent au mieux les stratégies de relance en y  intégrant des priorités vertes et climatiques ».

Supporter

Measure co-financed by the European Union

Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. La présente publication [communication] reflète uniquement l’avis de l’auteur et la Commission ne peut être tenue responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qu’elle contient.

Subscribe to our newsletters

Subscribe