Les ventes d’armes européennes progressent

Plusieurs rebelles houthis détiennent des armes lors d'une manifestation contre les opérations militaires de la coalition arabe menée par l'Arabie saoudite à Sanaa, le 11 septembre 2015. [Yahya Arhab/EFE]

La France, l’Allemagne et l’Espagne comptent parmi les principaux exportateurs d’armes au monde. Un article de notre partenaire EuroEfe.

Selon une étude de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI), le volume des exportations d’armes a augmenté de 10 % dans le monde ces cinq dernières années par rapport à la période 2008-2012. La France et l’Allemagne sont les troisième et quatrième exportateurs mondiaux, avec respectivement 6,7 % et 5,8 % du volume mondial des ventes, derrière les États-Unis et la Russie.

L’Espagne occupe la septième place avec 2,9 %, soit une augmentation de 12 % par rapport à la période 2008-2012. Elle exporte principalement en Australie, Turquie et en Arabie Saoudite.

Une fois encore, les États-Unis sont le premier exportateur d’armes au monde et l’Inde le plus grand importateur. Le SIPRI constate cependant une augmentation du flux d’armes vers l’Asie, l’Océanie et le Moyen-Orient, et un déclin vers l’Afrique, l’Amérique et l’Europe.

Les États-Unis de Barack Obama, premier exportateur d’armes

Les exportations d’armes américaines ont augmenté de 25 % entre 2008-2012 et 2013-2017. Le pays représente 34 % du total des exportations mondiales d’armes et dépasse la Russie – deuxième plus grand exportateur d’armes avec 23 % du volume d’armes. Les États-Unis ont fourni un nombre important d’armes à 98 États.

En 2013-2017, le Moyen-Orient, l’Arabie saoudite en tête, a reçu près de la moitié des exportations d’armes des États-Unis qui, pour « contrecarrer » l’influence croissante de la Chine en Asie et en Océanie, a augmenté de 557 % ses exportations vers l’Inde.

« Grâce aux accords signés par l’administration Barack Obama, l’offre d’armes américaines a atteint en 2013-2017 le plus haut niveau depuis la fin des années 1990. Ces contrats, et d’autres qui ont pris fin en 2017, garantissent aux États-Unis la première place en termes d’exportations pour les années à venir », a indiqué le SIPRI.

L'Allemagne gagne du terrain dans la course aux ventes d'armes

D’après une étude, les ventes d’armes sur le marché international ont atteint leur niveau le plus élevé depuis la fin de la Guerre froide.  Un article d’EURACTIV Allemagne.

Les exportations d’armes de la Russie ont pour leur part diminué de 7,1 % en raison de la baisse des achats de certains de ses partenaires, tels que l’Algérie et la Chine. La Chine est le cinquième exportateur d’armes après la France et l’Allemagne, avec 5,7 % du volume des ventes dans le monde. Le Brésil est, quant à lui, le 24e exportateur, malgré une baisse de 20 % au cours des cinq dernières années.

Le rapport met en évidence trois pays qui ont connu une croissance substantielle de leurs exportations : Israël, avec une croissance de 55 %, la Corée du Sud, avec 65 %, et la Turquie avec 145 %.

L’Asie et l’Océanie (42 %) ainsi que le Moyen-Orient (32 %) sont les régions qui ont reçu le plus d’armes entre 2013 et 2017.

L’Inde réaffirme sa place du plus grand importateur au monde. Ses importations ont augmenté de 24 % et elle représente 12 % du total des importations mondiales, à cause des tensions persistantes avec le Pakistan et la Chine et de son incapacité à répondre à sa demande croissante, selon le SIPRI.

En raison d’une augmentation de 225 % par rapport à 2008-2012, l’Arabie Saoudite est maintenant le deuxième importateur d’armes au monde, suivie par l’Égypte, les Émirats arabes unis et la Chine, dont les importations ont chuté de 19 % en raison de l’augmentation de ses capacités de production.

Un compromis alambiqué sur la directive armes à feu

La proposition de régulation des armes à feu en Europe a enfin fait l’objet d’un accord politique ce 20 décembre. La Commission européenne a du faire un certain nombre de concessions.

Subscribe to our newsletters

Subscribe