L’UE applaudit le résultat du référendum macédonien

Zoran Zaev en conférence de presse après le référendum. [EPA-EFE/NAKE BATEV]

Malgré une participation très faible, les responsables européens ont déclaré que le résultat du référendum en Macédoine sur le changement de nom du pays était une « occasion historique ». Un article d’Euroefe

« C’est une occasion historique, non seulement pour la réconciliation de la région mais aussi pour que le pays avance vers l’Union européenne », ont déclaré la haute représentante de l’UE pour la politique extérieure, Federica Mogherini, et le commissaire européen en charge de la politique de voisinage, Johannes Hahn.

La Macédoine a organisé un référendum afin de consulter sa population sur l’accord conclu avec la Grèce pour résoudre le conflit toponymique. Au total, 91,4 % des citoyens qui se sont rendus aux urnes ont validé le changement d’Ancienne République yougoslave de Macédoine à République de Macédoine du Nord.

Le président macédonien boycotte le référendum sur le nom du pays

Gjorge Ivanov a annoncé le 23 septembre qu’il ne participerait pas au référendum du 30 septembre sur l’accord trouvé avec la Grèce. Selon lui, changer le nom du pays nuit aux intérêts nationaux. Un article d’Euroefe.

Mais le référendum n’a pas atteint le minimum de participation requis puisque seuls 36,87 % des personnes recensées ont voté. Le Premier ministre macédonien, Zoran Zaev, et son homologue grec, Alexis Tsipras, restent toutefois engagés sur la mise en œuvre de l’accord.

Federica Mogherini et Johannes Hahn ont enjoint tous les acteurs politiques et institutionnels à « agir dans le cadre de leur responsabilité constitutionnelle et au-delà de leurs lignes politiques » et ont rappelé que l’Union européenne continuerait de « soutenir et accompagner le pays, ses institutions et ses citoyens. »

Malgré le faible taux de participation, le Premier ministre macédonien a prévu de continuer le processus de ratification de l’accord, et a appelé l’opposition conservatrice, opposée au changement, à soutenir cette ligne au moment de voter la réforme constitutionnelle au Parlement.

Un accord historique réconcilie Grèce et Macédoine

Grèce et  Macédoine ont signé un accord préparant un changement de nom historique, qui clôt un conflit bilatéral et ouvre la voie de l’OTAN et de l’UE à Skopje.

 

Subscribe to our newsletters

Subscribe