Macron veut « aller beaucoup plus fort en Europe  »

EPA-EFE/LUDOVIC MARIN / POOL MAXPPP OUT

Le président Emmanuel Macron a estimé que la France avait « stupéfait l’Europe et le monde » en l’élisant en mai, et que cette victoire l’« oblige à aller beaucoup plus fort et vite en Europe et à l’international ».

En élisant « un président de 39 ans, qui n’avait aucun parti, que personne ne connaissait et qui sortait de nulle part, la France a stupéfait l’Europe et le monde », a déclaré M. Macron, dans un entretien diffusé dimanche sur la chaîne publique France 2.

Macron, roi de l’Europe ?

Sept mois après son élection, Emmanuel Macron s’est imposé comme une force sur la scène internationale. Alors que certains voient en lui le « nouveau leader de l’Europe », le couple franco-allemand demeure crucial pour mettre en place ses idées. Un article de notre partenaire le Tagesspiegel.

Cette victoire « m’oblige à rassembler tous ceux qui sont prêts à faire avancer le pays », a-t-il poursuivi, dans l’émission « Entretien spécial », enregistrée mardi.

« Ca m’oblige aussi à aller beaucoup plus fort et vite en Europe et à l’international » car « les insuffisances de nos actions, nous les payons sur le plan domestique », ajoute-t-il dans cet entretien.

Leadership climatique

« Décider de prendre le leadership » sur le climat et d’autres sujets, « c’est retrouver le destin français », assume-t-il, en revendiquant la dimension « héroïque » qu’il voit à son pays.

L’émission a été enregistrée le jour de la réunion à Paris d’une soixantaine de chefs d’Etat et de gouvernement pour intensifier les efforts en matière de lutte contre le changement climatique.

Les grands petits pas du sommet climatique de Paris

Le One Planet Summit s’est achevé par une longue série d’engagements très divers. Difficile à apprécier sur le plan climatique, la réussite de ce sommet est un incontestable succès diplomatique pour la France. Un article de notre partenaire, le JDLE.

Emmanuel Macron bénéficie d’une nette embellie dans les sondages, avec un rebond de 6 points de sa cote de popularité, qui lui permet d’obtenir l’approbation de plus d’un Français sur deux pour la première fois depuis juillet, selon le baromètre mensuel de l’Ifop pour l’hebdomadaire Le Journal du Dimanche.

Subscribe to our newsletters

Subscribe