Pour les Bulgares, les Hongrois et les Slovaques, Vladimir Poutine n’est toujours pas responsable de la guerre en Ukraine

Les résultats ont montré que 28 % des Slovaques interrogés étaient d’accord avec l’affirmation selon laquelle «  l’Occident a provoqué la Russie  ».

Le président russe Vladimir Poutine n’est pas responsable de la guerre en Ukraine selon environ 50 % des Slovaques — le nombre le plus élevé parmi tous les pays de Visegrad, la Bulgarie et la Roumanie — selon une nouvelle enquête de Globsec. Lire plus.

L’institut Globsec réalise régulièrement des sondages d’opinion comparatifs dans neuf pays d’Europe centrale et orientale. Cette année, les questions ont porté sur l’Ukraine. L’enquête s’est déroulée fin mars et en avril, plus d’un mois après l’invasion de l’Ukraine par la Russie. La question était la suivante : Selon vous, qui est responsable de la guerre en Ukraine ?

Les résultats ont montré que 28 % des Slovaques interrogés étaient d’accord avec l’affirmation selon laquelle «  l’Occident a provoqué la Russie  ». 16 % sont d’avis que «  la guerre a été provoquée par l’Ukraine, car elle opprime la minorité russophone  », et 51 % pensent que la Russie est responsable.

Ces résultats sont parmi les pires de tous les pays où des sondages ont été réalisés. En Bulgarie, 38 % des personnes pensent que l’Ouest ou l’Ukraine sont responsables. En Hongrie, ce chiffre est de 36 %, bien que 48 % seulement considèrent que l’Occident est responsable. La Hongrie a le pourcentage le plus élevé de personnes ayant répondu qu’elles ne savaient pas — 16 %.

Cependant, la grande majorité (87 %) des Polonais pensent que la Russie est à blâmer, tandis que 77 % des Tchèques et 63 % des Roumains accusent également les Russes.

Les analystes de Globsec ont conclu que la Slovaquie dispose d’un terreau favorable aux populistes qui alimenteront la perception des électeurs selon laquelle ils sont menacés par la démocratie libérale. Dans le pire des cas, cela pourrait conduire à une forme de gouvernement autoritaire.

Subscribe to our newsletters

Subscribe