Rencontre inédite entre Macron et les Verts allemands

Annalena Baerbock et Robert Habeck. [EPA-EFE/OMER MESSINGER]

Emmanuel Macron a rencontré vendredi Robert Habeck et Annalena Baerbock, les deux dirigeants des Verts allemands qui ont le vent en poupe. Un article de notre partenaire, Ouest-France.

Le président français Emmanuel Macron a rencontré vendredi à Munich les deux populaires dirigeants des Verts allemands, dans un contexte d’érosion des partis traditionnels et alors que la chancelière Merkel est en bout de course.

Le chef de l’État a dîné avec Robert Habeck — très populaire en Allemagne — et Annalena Baerbock peu après son arrivée à la conférence sur la sécurité de Munich, grand-messe annuelle des questions de défense, a précisé la présidence française.

Le lieu de la rencontre n’a pas été rendu public, l’Élysée comme les Verts ayant opté pour la discrétion dans un contexte politique délicat en Allemagne.

Tempête politique

La chancelière Angela Merkel et son parti chrétien-démocrate (CDU) font face à une tempête politique depuis l’alliance d’élus locaux de cette formation avec l’extrême droite (AfD), qui a brisé un tabou en Allemagne pour la première fois depuis la fin du nazisme.

Le parti écologiste est aussi un adversaire direct de la chancelière même s’il est susceptible de s’allier l’an prochain aux conservateurs de la CDU à la faveur d’un changement de majorité suite aux élections législatives prévues.

« Il ne faut pas y voir une quelconque ingérence dans la situation politique de notre premier partenaire », assure-t-on à l’Élysée, en rappelant que le rendez-vous avait été pris avant les soubresauts actuels et même déjà programmé une première fois à Paris puis décommandé pour des raisons d’agenda.

Relation de décryptages

« Le président s’est toujours attaché à avoir avec l’Allemagne une relation de décryptage, de compréhension qui dépasse les canaux directs et uniques » qu’il peut avoir avec la chancelière, pointe la présidence.

Les trois responsables politiques devaient s’entretenir des grands enjeux européens, des questions de sécurité et de la coopération franco-allemande, ont précisé leurs entourages.

Emmanuel Macron, qui soigne son virage « écolo » depuis les élections européennes — il a dénoncé jeudi les effets dévastateurs du changement climatique depuis le massif du Mont-Blanc — partage avec les Verts son ambition d’une Europe plus puissante.

Lire la suite sur Ouest-France

L'inclusion du nucléaire dans la finance durable divise Paris et Berlin

Alors que les pays européens tentent de fixer les règles de finance verte, la France et l’Allemagne s’écharpent sur la place du nucléaire. Défendue par la France, son inclusion est une ligne rouge pour Berlin.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.