Sénatoriales. Droite et centre confortés, création d’un groupe Verts… Les enseignements du scrutin

Session de questions au gouvernement au Sénat. [Jo Bouroch]

Pas de révolution majeure, ce dimanche 27 septembre, au terme du renouvellement pour moitié de la chambre haute. Le scrutin confirme les résultats des municipales. Principale nouveauté : la création d’un groupe Verts. Un article de notre partenaire Ouest-France.

Le scrutin pour les élections sénatoriales s’est achevé à 17h30 ce dimanche 27 septembre. La majorité de la droite et du centre est confortée. De leur côté, les écologistes, ont gagné suffisamment de nouveaux sièges pour former un groupe.

Quels étaient les enjeux de cette élection ?

Il s’agissait de renouveler le Sénat par moitié. 172 sièges étaient à pourvoir dans 58 départements métropolitains et cinq d’outre-mer (Wallis et Futuna, Guyane, Saint-Martin, Saint-Barthélémy, Polynésie).

Quels sont les principaux résultats ?

Après leur percée aux municipales, les Verts ont réalisé de bons scores dans plusieurs départements. Désormais avec plus de dix élus, ils vont pouvoir créer un groupe. Je le souhaitais. J’en ferai partie , annonce Joël Labbé, sénateur du Morbihan.

Selon Bruno Retailleau, le groupe LR est, lui,  « conforté » par ce scrutin. Le sénateur vendéen sera candidat à sa propre succession à la tête de ce groupe. Le bloc de gauche sera, lui aussi, légèrement renforcé, selon le socialiste Patrick Kanner. Quant à la République en marche, elle « sauve les meubles », mais ne renforce pas son influence.

Parmi les nouveautés : l’arrivée de Paul-Toussaint Parigi, premier sénateur nationaliste corse. En ce qui concerne les âges des élus et la parité dans l’hémicycle, c’est la stabilité. Avec, toutefois, l’élection d’une sénatrice alsacienne (LR) de 34 ans et d’un sénateur de la Somme (PS) de 28 ans.

Quelles sont les personnalités élues ?

Le divers droite Claude Malhuret retourne au Sénat. Tout comme François Patriat, président du groupe LREM. Au sein du gouvernement, Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d’État au Tourisme, est réélu dans l’Yonne. Le ministre de l’outre-mer, Sébastien Lecornu, est également élu. Tous deux restent ministres.

Quels sont les élus dans l’Ouest ?

Dans le Calvados : Pascal Allizard (LR), Corinne Féret (PS), Sonia de la Provôté (Les Centristes). Dans les Côtes-d’Armor : Alain Cadec (DVD), Gérard Lahellec (PCF), Annie Le Houérou (PS). Dans le Finistère : Michel Canevet (UDI), Jean-Luc Fichet (PS), Nadège Havet (LREM), Philippe Paul (LR). En Ille-et-Vilaine : Dominique de Legge (LR), Françoise Gatel (UDI), Daniel Salmon (EELV), Sylvie Robert (PS). Dans la Sarthe : Thierry Cozic (PS), Louis-Jean de Nicolay (LR), Jean-Pierre Vogel (LR). En Vendée : Bruno Retailleau (LR), Annick Billon (UDI), Didier Mandelli (LR).

Les surprises viennent de Bretagne. Dans le Finistère, le centre droit Michel Canevet (sortant) prend deux sièges. Le PS, lui, perd un siège. Nathalie Sarrabezolles, présidente socialiste du conseil départemental, fait les frais de cette défaite. En Ille-et-Vilaine, pour la première fois, un sénateur écologiste est élu. Dans les Côtes-d’Armor, le président du département Alain Cadec surclasse son premier vice-président, Thibaut Guignard (LR)

Quand sera élu le nouveau président du Sénat ?

Le scrutin aura lieu jeudi. Gérard Larcher (LR), président depuis six ans, sera candidat. Il est, bien évidemment, favori.

Les résultats pour la Guyane, SaintMartin et la Polynésie Française seront publiés ce lundi 28 septembre.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER