L’actu en capitales: Belgrade refuse de s’éloigner de la Russie

Belgrade refuse de s'éloigner de la Russie. [EPA/SERGEI CHIRIKOV]

L’actu en capitales récapitule l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

BELGRADE

L’aide de la Russie : En visite à Moscou, le ministre serbe des Affaires étrangères, Ivica Dačić, a déclaré à son homologue russe, Sergey Lavrov, que « la Serbie n'[était] pas capable de protéger ses intérêts étatiques sans l’aide de la Russie ». Il a ajouté que la Serbie, pays candidat à l’UE, ne prendrait aucune mesure en vue d’une solution permanente pour le Kosovo sans consulter Moscou. (Beta-EURACTIV.rs)

LONDRES

Le Brexit Party pourrait gagner gros : Le Brexit Party de Nigel Farage est en tête des sondages pour les européennes de mai. Un sondage publié par YouGov le 17 avril révèle que le parti remporter 27 % des voix, contre 22 % pour les travaillistes et 15 % pour les conservateurs. (Samuel Stolton, Euractiv)

BERLIN

Amende à l’extrême droite : Le part Alternative pour l’Allemagne (AfD) a reçu une amende de 400 000 euros pour financement illégal de la campagne électorale nationale de son président, Jörg Meuthen, et de Guido Reil en 2016 et 2017, tous deux candidats aux européennes. Les fonds de la campagne en question provenaient de l’agence suisse de relations publiques Goal AG, or, les partis et candidats allemands ne sont pas autorisés à recevoir des dons d’entités hors UE. Alice Weidel, présidente du groupe parlementaire de l’AfD, fait également l’objet d’une enquête pour des faits similaires.

Prévisions de croissance en baisse : Berlin s’attend à ce que son PIB ne progresse que de 0,5 % en 2019, après une croissance de 1,4 % en 2018 a déclaré le ministre de l’Économie, Peter Altmaier. Le gouvernement avait déjà réduit ses prévisions pour 2019 en janvier, les faisant passer de 1,8 % à 1 %. Les exportateurs allemands sont aux prises avec une demande étrangère plus faible, des tensions commerciales avec les États-Unis et l’incertitude commerciale causée par Brexit. Dans ce contexte, la forte demande intérieure allemande, soutenue par un taux d’emploi record, des augmentations salariales effrayantes et de faibles coûts d’emprunt, devrait être le seul moteur de la croissance cette année et l’an prochain. (Claire Stam, Euractiv Allemagne)

MADRID

L’UE s’engage à protéger les entreprises européennes à Cuba : Les autorités de l’UE se sont engagées à protéger les intérêts des affaires européennes à Cuba après que l’administration Trump a autorisé des actions en justice pour récupérer des biens nationalisés par le régime de Fidel Castro. Elles ont aussi appelé les hommes et femmes d’affaires européens à « contre-attaquer » en cas de poursuites par des sociétés américaines.

« Nous avons une règle qui permet aux entreprises européennes de contre-attaquer les initiatives [juridiques] prospectives des entreprises américaines », a déclaré le directeur général de la Direction générale de la coopération internationale et du développement de la Commission européenne, Stefano Manservisi, lors d’une conférence de presse à La Havane, le 17 avril. (EuroEFE.EURACTIV.es)

ROME

Le casse-tête de la TVA : Le ministre de l’Économie, Giovanni Tria, a confirmé « pour l’instant » des hausses impopulaires de la taxe sur la valeur ajoutée qui devrait entrer en vigueur en 2020. « Toutefois, le gouvernement étudiera des mesures alternatives pour éviter l’augmentation de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) », a-t-il dit.

Les dirigeants de la Lega, Matteo Salvini, et du M5E, Luigi Di Maio, sont très opposés à cette idée et estiment inenvisageable une augmentation de la TVA. Pourtant, sans cela, le déficit de l’Italie atteindrait 3,4 % de son PIB l’année prochaine. Pour éviter toute augmentation, le gouvernement doit trouver environ 23 milliards d’euros. (Gerardo Fortuna, Euractiv)

ATHÈNES

Réparations de guerre allemandes : Le parlement grec a approuvé à une écrasante majorité une résolution qui invite officiellement le gouvernement à présenter ses demandes de réparation pour la Seconde Guerre mondiale à l’Allemagne. La résolution encourage le gouvernement à « prendre toutes les mesures diplomatiques et juridiques appropriées pour la revendication et la pleine satisfaction de toutes les revendications de l’État grec concernant les deux guerres mondiales ». La première étape serait une note verbale envoyée par le gouvernement grec à Berlin. (Agence de presse Athènes-Macédoine)

VARSOVIE

Des F-35 en Pologne : Le président polonais, Andrzej Duda, a déclaré que la Pologne souhaitait acheter les avions de combat de cinquième génération F-35 de Lockheed Martin. Un achat « très couteux » qui serait réalisé « avant tout pour assurer la sécurité de notre pays ». Dernièrement, très peu des commandes de l’armée polonaise ont été exécutées, les contrats étant soit rompus, soit inachevés.

L’euro, par pour tout de suite : Jarosław Kaczyński, leader du parti au pouvoir, Droit et Justice (PiS, affilié CRE), a appelé les autres chefs de parti à signer une déclaration promettant que la Pologne n’adoptera l’euro quand elle serait aussi riche que l’Allemagne. Pawel Kukiz, le leader du populiste Kukiz’15, suivra probablement. La décision de Grzegorz Schetyna, de la Plateforme civique de centre-droit (affiliée PPE), la plus grande force politique d’opposition, n’est pas encore connue, mais il est peu probable qu’elle soit positive. (Euractiv Pologne)

BRATISLAVA

Aide sous condition pour Notre-Dame : La Slovaquie est prête à fournir un « certain montant » pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris. « Si on nous le demande, nous serons prêts à soutenir la reconstruction de ce monument culturel à Paris, mais j’insisterais pour que nous envoyions au moins trois fois plus pour notre Krásna Hôrka brûlée », a déclaré le Premier ministre, Peter Pellegrini. Krásna Hôrka est un château du 14e siècle dans l’est de la Slovaquie qui a été gravement endommagé par un incendie en 2012. Sa reconstruction ne sera pas achevée avant 2021. (Zuzana Gabrižová, Euractiv Slovaquie)

PRAGUE

Accusations contre le Premier ministre : Les enquêteurs de la police voudraient inculper le Premier ministre tchèque, Andrej Babiš, et sa famille pour fraude présumée aux subventions européennes. Si le ministère public décide d’engager des poursuites, le Premier ministre perdra son immunité. S’il est reconnu coupable, il risque une peine d’emprisonnement de cinq à dix ans. (Aneta Zachová, Euractiv République tchèque)

BUCAREST

Le ministre de la Justice remercié : Le parti socialiste au pouvoir (PSD) a limogé Tudorel Toader, ministre de la Justice, qui n’a pas soutenu les décrets d’urgence visant à modifier le Code pénal. Les détracteurs de ces modifications estiment qu’elles affaibliront l’indépendance judiciaire et la lutte contre la corruption. (Euractiv Roumanie)

LJUBLJANA

Élargissement de l’UE et modification des frontières : Le président slovène, Borut Pahor, a déclaré que l’élargissement de l’UE dans la région des Balkans occidentaux doit être une priorité de la prochaine Commission européenne. La raison, selon lui, est que l’adhésion à l’UE est la seule « barrière » au risque croissant d’un changement de frontières fondé sur des principes ethniques, qui pourrait entraîner de nouvelles instabilités et même des affrontements. (Željko Trkanjec, Euractiv Croatie)

SOFIA

Un secrétaire d’État congédié pour mauvaise utilisation des fonds de l’UE : Le secrétaire d’État à l’économie, Nikolay Manolev, a été contraint de démissionner, la presse ayant révélé qu’il s’était construit une villa de luxe avec des fonds européens dans le cadre d’un projet de développement du tourisme dans les zones rurales. Le site web d’enquête Bivol a révélé le scandale et publié une photo de la maison de vacances, qui a été financée avec 190 000 euros de fonds européens, approuvés alors qu’il était vice-ministre du tourisme. Cette dernière révélation intervient dans le contexte du « scandale des appartements », qui nuit au gouvernement de Boyko Borissov à la veille des élections européennes. (Georgi Gotev, Euractiv)

 

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.