La Suède introduit une loi favorable aux lanceurs d’alerte

Marche de soutien aux lanceurs d’alerte

Une nouvelle loi visant à protéger les travailleurs qui dénoncent des irrégularités sur leur lieu de travail est entrée en vigueur en Suède le 1er janvier 2017.

Une nouvelle loi du pays scandinave offrira une protection aux employés qui tirent la sonnette d’alarme sur des mauvaises pratiques sur leur lieu de travail. Elle punira aussi les employeurs qui réagissent en les discriminant ou en réduisant leur salaire.

La loi se concentre grandement sur le secteur privé, étant donné la hausse de la sous-traitance, tant des services d’éducation que de santé, ces programmes étant largement financés par l’argent du contribuable.

La culture suédoise a tendance à éviter la critique ouverte des concitoyens et le nouveau système proposera donc un cadre dans lequel les gens pourront exprimer leurs opinions personnelles.

>> Lire : Une autorité européenne pour protéger les lanceurs d’alerte ?

Proposée en février 2015, la loi suit les traces de son voisin, la Norvège, qui a adopté un système similaire depuis 2007.

Une des principales clauses est que les employés ne sont éligibles à une protection que s’ils essayent d’abord de régler le problème en interne, ce qui est censé encourager le débat ouvert sur le lieu de travail.

La nouvelle loi a fait l’objet de critiques puisqu’elle pousserait les employés à rapporter des problèmes qui ne sont pas illégaux et qui n’enfreignent pas les lignes directrices de l’entreprise.

« La loi ne doit pas ouvrir la porte à des protestations, car les gens trouvent certaines choses personnellement non-éthiques », a déclaré Fredrik Malm, du parti libéral, à la radio suédoise, tout en ajoutant que « la définition du moralement bien varie grandement selon les personnes ».

Les lanceurs d’alerte ont été au centre de l’attention ces dernières années, alors que des scandales comme les LuxLeaks ont mis au jour le peu de protection dont jouissent les personnes qui attirent l’attention d’une autorité supérieure sur des actes répréhensibles.

>> Lire : Les lanceurs d’alerte pris entre le marteau et l’enclume

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.