L’actu en capitales: les tchèques au secours des orphelins syriens, Brexit et récession italienne

cz

L’actu en capitales récapitule l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

PRAGUE

L’extrême droite au secours des enfants syriens : La République tchèque envisage d’accueillir des orphelins syriens. Le parti d’extrême droite SPD s’est opposé à la proposition et a tenté de trouver du soutien en lançant un sondage Facebook. Près de 10 000 personnes ont participé. Étonnamment, 73 % d’entre eux se sont exprimés pour l’accueil des orphelins. Le sondage a été supprimé de la page du parti quelques heures après sa publication, explique notre partenaire, Aktuálně. (Ondřej Plevák, Euractiv République tchèque)

Babiš en route vers Washington : Le Premier ministre, Andrej Babiš, a été invité à la Maison-Blanche par Donald Trump en mars. Un « grand moment pour la République tchèque », selon lui. Les dirigeants discuteront commerce, énergie, OTAN et cybersécurité, notamment Huawei.

LONDRES

Négociations de crise : La Première ministre britannique, Theresa May, a conduit une série de négociations de crise avec les membres éminents de son parti conservateur, qui soutiennent tous l’adhésion à l’UE. Elle tenterait ainsi de décourager toute autre défection. L’ancienne ministre à l’Éducation Justine Greening fait partie des défecteurs. Elle avait prévenu qu’elle quitterait le parti en cas de Brexit sans accord, une option qui doit rester possible, selon une autre aile du parti. (Samuel Stolton, Euractiv)

MADRID

Première ligne : Selon Frontex, l’Espagne est devenue le principal point d’entrée des migrants en Europe. L’Agence de protection des frontières de l’UE a déclaré que, bien que le nombre de passages illégaux des frontières ait atteint son plus bas niveau en cinq ans, la pression migratoire restait relativement élevée aux frontières extérieures de l’UE, en particulier avec l’Espagne. (EuroEFE)

BERLIN

Loi sur le climat : La ministre allemande de l’Environnement, Svenja Schulze, a présenté un premier projet de loi sur le climat à la chancellerie pour une « coordination précoce », ignorant les critiques des politiciens conservateurs sur certains éléments clés et leur demande de le mettre en attente. Pour les commentateurs des médias, la coalition gouvernementale ne veut ou ne peut pas s’attaquer au problème de la protection du climat. (Claire Stam, Euractiv Allemagne)

VARSOVIE

Coalition européenne : Selon un nouveau sondage IBRIS, une coalition des forces politiques pro-UE pourrait obtenir 38,5 % des voix aux élections européennes, contre 34,7 % pour le parti au pouvoir, Droit et Justice, affilié au CRE. Le nouveau parti progressiste pro-UE Wiosna obtiendrait quant à lui 8,9 % des voix. (Karolina Zbytniewska, Euractiv Pologne)

ROME

Migrants contre gouvernement : 41 migrants érythréens ont saisi la Cour européenne des droits de l’Homme d’un recours contre le ministre de l’Intérieur, Matteo Salvini, et le Premier ministre, Giuseppe Conte, pour demander des dommages et intérêts de 42 000 à 71 000 euros. Le groupe de migrants, qui n’ont pas été autorisés à débarquer du Diciotti en août, accuse le gouvernement italien de restriction de leur liberté personnelle.

Pas de panique sur l’économie : « Il n’est pas nécessaire d’envisager un budget correctif », a assuré le Premier ministre aux sénateurs, ajoutant que le ralentissement de la croissance était temporaire, mais que les fondamentaux économiques du pays demeurent solides. L’économie italienne est entrée en récession au dernier trimestre de 2018, selon le bureau national des statistiques ISTAT. (Gerardo Fortuna, Euractiv)

ATHÈNES

Tsipras, l’Orbán de la Méditerranée? : le principal parti d’opposition, Nouvelle Démocratie, affiliée au PPE, a comparé le Premier ministre de gauche, Alexis Tsipras au  Hongrois Viktor Orbán, affirmant que les deux hommes partageaient la même idéologie populiste. Un parallèle  qu Nouvelle Démocratie justifie sur la base d’un rapport réalisé par l’institut suédois Timbro. (Theodore Karaoulanis, Euractiv Grèce/ Sarantis Michalopoulos, Euractiv)

BRATISLAVA

Une Slovaquie décente : Environ 25 000 personnes se sont rassemblées à Bratislava pour marquer le premier anniversaire de la mort du journaliste d’investigation Jan Kuciak à Bratislava. Un millier d’autres ont manifesté dans 60 villes en Slovaquie et à l’étranger. Les manifestants ont appelé l’ancien premier ministre Robert Fico et d’autres personnalités publiques à se retirer de la vie publique. (Zuzana Gabrižová, Euractiv Slovaquie)

SOFIA

Mécontentement socialiste : Les députés du Parti socialiste bulgare (BSP) sont mécontents, car ils ne recevront qu’un tiers de leur salaire habituel, selon la presse bulgare. Le parti a en effet décidé de quitter le parlement pour une période indéterminée, affirmant que des élections équitables ne pouvaient pas être garanties suite aux récents amendements au Code électoral. Selon les règles du parlement, si un député manque plus de cinq séances parlementaires, son salaire est réduit à un tiers du montant habituel. Les socialistes contrôlent 79 des 240 sièges du parlement. Dans les sondages, ils sont au coude à coude avec le parti GERB de Boyko Borissov. (Georgi Gotev, Euractiv)

ZAGREB

Priorité à l’État de droit : La priorité de la présidence croate de l’UE au premier semestre 2020 sera l’État de droit, a déclaré le ministre de la Justice, Dražen Bošnjaković. « Nous croyons que tous les membres de l’Union doivent avoir un haut niveau de primauté du droit », a-t-il estimé. En visite en Croatie, la commissaire européenne de la justice a déclaré qu’il restait encore beaucoup à faire dans le domaine de la réforme judiciaire.

Encore de la viande polonaise avariée :  L’inspection vétérinaire à la frontière avec la Slovénie a mis la main sur une camionnette transportant de la viande de qualité suspecte. D’après les informations préliminaires, de la viande polonaise impropre à la consommation et destinée à la fabrication de kebabs a déjà été trouvée dans le pays. Une partie de cette viande a déjà été consommée. (Željko Trkanjec, Euractiv Croatie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.