L’actu en capitales : la police britannique craint l’ambiance fébrile du Brexit

the [Shutterstock]

L’actu en capitales récapitule l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

LONDRES

Tensions autour du Brexit : Les politiciens ne doivent pas « attiser » les tensions causées par le débat Brexit, a déclaré un haut responsable de la police. Le commissaire adjoint du Metropolitan Police Service, Martin Hewitt, a déclaré qu’il y avait actuellement une « atmosphère incroyablement fébrile » dans le pays.

Un avertissement qui survient alors que le Premier ministre Theresa May et le chef de l’opposition Jeremy Corbyn vont se réunir pour la deuxième fois et essayer de trouver un accord pour le retrait du Royaume-Uni de l’UE.

Les députés ont voté à une majorité d’une seule voix hier soir pour éviter de quitter l’UE sans accord. (Samuel Stolton, Euractiv.com)

BERLIN

Les grandes attentes de l’extrême droite : Joerg Meuthen, chef de l’Alternative pour l’Allemagne (AfD- extrême droite) et candidat principal aux élections européennes, a déclaré à l’AFP dans une interview que les partis nationalistes à travers l’Europe allaient faire une grande percée lors des élections européennes.

Cependant, il a admis qu’en raison de divisions internes, il serait difficile de former une « alliance patriotique » au prochain Parlement européen. « Je m’attends à ce que les forces conservatrices soient clairement renforcées lors des élections et que les forces sociales-démocrates… soient fortement affaiblies », a soutenu Joerg Meuthen. (AFP)

///

MADRID

Le vote crucial des retraités : Les socialistes (PSOE) et les conservateurs du Partido Popular (PP) se concentrent sur près de 10 millions de retraités potentiels, qui joueront un rôle crucial lors des prochaines élections du 28 avril.

Dans un récent entretien avec El Economista, Daniel Lacalle, économiste ultralibéral, candidat du PP et « gourou de la finance » de Pablo Casado, président du PP, a suggéré de réduire les retraites, ce qui a provoqué une forte réaction du parti socialiste.

« L’Espagne est le seul pays où, par rapport à d’autres pays qui ont connu une situation similaire, les retraites ont augmenté. Les autres les ont réduits. Par conséquent, le débat n’est pas de savoir dans quelle mesure ils sont réévalués, mais dans quelle mesure ils sont réduits. 20 %, 30 % ou 40 % », a-t-il déclaré. (Euroefe)

///

ROME

Sauvetage des migrants : Le navire « Alan Kurdi » de l’ONG allemande Sea Eye a secouru 64 migrants au large des côtes libyennes et a demandé à l’Italie et à Malte de leur fournir un port sûr. Le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini a répondu que les migrants devaient débarquer à Hambourg, car le navire battait pavillon allemand.

Alliance de droite : Entre-temps, le dirigeant de la Lega, Matteo Salvini, accueillera le 9 avril à Milan un événement présentant une alliance nationaliste pour les élections européennes. Outre les alliés traditionnels tels que le Rassemblement national français et le FPÖ autrichien, le groupe peut également compter sur trois nouvelles entrées : L’Alternative pour l’Allemagne (AfD), le Parti populaire danois et les Vrais Finlandais. (Gerardo Fortuna, Euractiv.com)

///

VARSOVIE

Prise de bec : La Commission européenne a annoncé qu’elle avait ouvert une autre enquête dans le cadre de l’article 7 contre la Pologne. Cette fois, l’exécutif européen est préoccupé par les nouveaux mécanismes axés sur les procédures disciplinaires dans le système judiciaire.

Ce à quoi les autorités polonaises ont répondu : « Nous ne savons pas ce que Frans Timmermans veut. Les représentants des juges, en revanche, affirment que les actions entreprises par la Commission montrent la volonté de l’Europe de saper le grand projet de destruction de l’indépendance de la justice en Pologne ». (Euractiv Pologne)

///

BUCAREST

Kövesi libre de quitter le pays : La Cour suprême a décidé de lever le « contrôle judiciaire » imposé par les procureurs à Laura Codruta Kövesi, l’ancienne directrice de l’agence roumaine anti-corruption. La candidate du Parlement européen au poste de procureur européen a déclaré que toutes les restrictions à son encontre avaient été levées, y compris l’obligation de ne pas quitter le pays. Antonio Tajani, le président du Parlement européen, qui soutient la Roumaine, avait demandé aux autorités roumaines de coopérer et de ne pas faire obstacle à sa candidature. (Euractiv Roumanie)

///

ATHÈNES

Prix Nobel : 33 eurodéputés ont proposé la candidature du duo Zaev-Tsipras pour le prix Nobel de la paix. « Leur nomination envoie le message que le courage et la pensée progressiste au-delà des frontières nationales devraient être récompensés », ont déclaré les députés européens dans une lettre adressée au Comité Nobel norvégien. (Sarantis Michalopoulos, Euractiv.com).

///

ZAGREB

L’industrie pharmaceutique sous la menace du Brexit : La Croatie ne sera pas pleinement exposée aux effets d’un Brexit dur en raison du faible niveau des échanges commerciaux. Toutefois, l’industrie pharmaceutique, qui a augmenté ses exportations vers le Royaume-Uni ces dernières années, s’inquiète et se demande maintenant si le règlement sur la reconnaissance mutuelle des tests de qualité des médicaments entre les États membres de l’UE sera toujours valable après le Brexit. (Željko Trkanjec, Euractiv Croatie)

///

BELGRADE

La Serbie à contre-courant : En 2018, l’UE a publié 54 déclarations de politique étrangère à adopter par ses partenaires de pays tiers et la Serbie n’en a adopté que 28. La Serbie continue de ne pas se conformer aux déclarations de l’UE directement ou indirectement liées à la Russie. (Julija Simić, Beta-EURACTIV.rs)

 

 

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.