L’actu en capitales: LREM, futur allié du centre au Parlement européen

TheCapitals-PostCards-V0110

L’actu en capitales récapitule l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

PRAGUE

Weber heureux de l’arrivée de LREM : L’arrivée du parti d’Emmanuel Macron au Parlement européen renforcera la scène politique du centre, quel que soit le groupe qu’il choisit de rejoindre, a assuré Manfred Weber, Spitzenkandidat du PPE.

« Pour l’instant, nous ne savons pas du tout [quel groupe ils veulent rejoindre]. Nous sommes le centre droit, chrétien démocrate, et nous sommes toujours prêt à coopérer avec tous les mouvements pro-européens qui partagent nos valeurs », a-t-il ajouté.

En ce qui concerne le parti de Viktor Orbán, Fidesz, Manfred Weber estime qu’il est normal de critiquer l’UE, mais qu’attaquer le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, était inacceptable. « Quand un parti membre du PPE attaque un président de ma Commission issu du PPE, ce n’est pas possible. » (Aneta Zachová, Euractiv République tchèque)

BRUXELLES

Orbán, ça suffit : Deux partis de centre-droit, les chrétiens démocrates flamands (CV&V) et le centre démocrate humaniste francophone (cdH), se sont alliés au Parti populaire chrétien-social (CSV) luxembourgeois et ont adressé une lettre au président du PPE, Joseph Daul, pour lui demander d’exclure Fidesz, le membre hongrois du groupe et parti de Viktor Orbán du PPE. « Quiconque contrarie continuellement les valeurs et l’idéologie chrétienne démocrate n’a aucune place dans notre groupe », a tweeté le dirigeant du parti, Wouter Beke.

Le plastique, ça suffit aussi : Le gouvernement wallon a décidé d’interdire les emballages plastifiés des publicités et des publications papier gratuites, les petites cartes plastifiées souvent glissées sous les essuie-glaces à des fins publicitaires et les confettis en plastique. Leur disparition devrait être progressive : moins 20 % cette année, moins 30 % en 2020 et moins 50 % en 2021, avant une interdiction complète en 2022. (Alexandra Brzozowski, Euractiv)

LONDRES

De plus en plus de migrants : Malgré une très nette baisse des arrivées dans le reste de l’UE, le nombre de non-Européens arrivant au Royaume-Uni a atteint un plus-haut depuis 15 ans, selon les chiffres du gouvernement. Entre septembre 2017 et septembre 2018, il est arrivé 261 000 de non-Européen de plus qu’il n’en est reparti, selon le ministère de l’Intérieur. (Samuel Stolton, Euractiv)

NICOSIE

Gaz naturel : La prospection  dans la zone économique exclusive chypriote a permis de localiser entre 142 et 227 milliards de mètres cubes de gaz, une des découvertes de ce type les plus importantes de ces dernières années, ont indiqué le gouvernement et la firme américaine ExxonMobil.

Exode de l’argent russe : Le capital russe placé dans les banques chypriotes ne cesse de baisser. Selon la Banque centrale, les dépôts russes sont de moins en moins importants. Sur deux ans, le déclin se chiffre à 2,44 milliards d’euros. Une baisse qui pourrait être liée aux efforts de l’UE de lutter contre le blanchiment d’argent. (Sarantis Michalopoulos, Euractiv)

ATHÈNES

Doute sur les surplus : Les surplus prévus pour l’économie grecque ne sont pas réalistes et devront être revus à la baisse avec les créanciers du pays, estime le commissaire à l’économie, Pierre Moscovici. Selon les allusions qu’il a fait, ces mesures auraient été imposées par l’ancien ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, à présent au FMI.

BRATISLAVA

Menace russe : Une rencontre du B9, plateforme de coordination du flanc oriental de l’OTAN, a eu lieu en Slovaquie. « Nous réitérons notre soutien à l’approche de l’OTAN vis-à-vis de la Russie, qui est basée sur une défense et une dissuasion fortes, ainsi que sur une ouverture au dialogue […] afin d’éviter toute incompréhension, erreur de jugement et escalade involontaire », ont conclu les paties prenantes.

La perception de la menace n’est cependant pas uniforme, a indiqué le président slovaque, Andrej Kiska. Ainsi, la part de la population qui estime que la Russie pose une menace existentielle s’élève à 70 % en Estonie, alors qu’elle ‘nest que de 27 % en Hongrie. (Zuzana Gabrižová, Euractiv Slovaquie)

ZAGREB

Référendum sur l’euro : Le parti d’extrême droite Most (« Pont »), s’oppose à l’entrée dans la zone euro. Il assure que la plupart des citoyens y sont opposés et réclame donc un vote. Tous les partis présents au parlement ont accepté le projet d’entrée dans l’euro, qui devrait intervenir dans les quatre ans à venir, si les réformes nécessaires sont appliquées à temps. (Željko Trkanjec, Euractiv Croatie)

 

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.