Une demande de pardon historique de l’Allemagne à la Pologne

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

VARSOVIE

En Pologne, les dirigeants de nombreux pays ont commémoré le 80e anniversaire de l’invasion hitlérienne, qui a servi de catalyseur à la Seconde Guerre mondiale. De hauts responsables politiques polonais étaient présents, ainsi que Mike Pence, vice-président de Donald Trump, les Allemands Angela Merkel et Frank-Walter Steinmeier, entre autres. Le président allemand a prononcé un discours passionné demandant le pardon de la Pologne, mais la question des réparations de guerre a également refait surface.

En marge de l’événement, Mme Merkel a profité de l’occasion pour s’entretenir avec son homologue polonais Mateusz Morawiecki sur le poste du prochain commissaire européen polonais et la politique énergétique et climatique. Janusz Wojciechowski, choisi par Varsovie pour le poste à Bruxelles, sera le prochain commissaire à l’agriculture de l’Union après que le candidat précédent se soit retiré de la course en raison de son manque d’expérience pour le poste proposé. Les États membres occidentaux de l’UE attendent que les élections en Pologne soient terminées et dépoussiérées afin que les pourparlers sur une stratégie historique de lutte contre le changement climatique puissent reprendre sérieusement. Début 2019, la Pologne avait été l’un des quatre pays à torpiller l’accord sur le climat.  (Łukasz Gadzała, Euractiv Pologne, Sam Morgan, Euractiv.com)

BERLIN
Lors des élections régionales de dimanche dans l’est de l’Allemagne, le parti de droite Alternative pour l’Allemagne (AfD) a réalisé un score historique en Saxe et dans le Brandebourg. L’AfD a réussi à tirer parti de l’insatisfaction des électeurs dans l’ancienne Allemagne de l’Est, un sondage en Saxe ayant révélé que 66 % d’entre eux se considèrent comme des « citoyens de seconde zone ». Au total, 78 % des électeurs de l’AfD considèrent que l’Allemagne est un pays à deux vitesses.

La CDU de la chancelière Merkel et son partenaire de coalition, le SPD, ont réussi à conserver leur position de premiers partis, permettant à la grande coalition actuelle de tenir jusqu’en 2021. Les Verts maintiennent aussi leur forte présence dans la Bundesrepublik, augmentant leur part des voix dans les deux Lander. Cela les place dans une position de force pour les pourparlers de coalition. (Claire Stam, Euractiv Allemagne)

LONDRES

Barnier dit non. L’UE ne fera pas de compromis sur l’accord de retrait sur le Brexit déjà conclu et ne supprimera pas le filet de sécurité irlandais, a déclaré Michel Barnier, négociateur principal pour l’UE.

Dans le Sunday Telegraph, Michel Barnier déclare : « Du côté de l’UE, nous avons eu d’intenses discussions avec les États membres sur la nécessité de garantir l’intégrité du marché unique de l’UE, tout en maintenant cette frontière totalement ouverte. »

« En ce sens, le filet de sécurité représente le maximum de souplesse que l’UE peut offrir à un pays tiers. » Pendant ce temps, les députés britanniques de l’opposition s’apprêtent à présenter cette semaine un projet de loi pour éviter une sortie sans accord, selon Keir Starmer, secrétaire du Brexit pour l’opposition.

Sur la BBC dimanche, le ministre conservateur Michael Gove a toutefois refusé de confirmer si l’exécutif serait d’accord d’abandonner l’idée d’un Brexit dur, si les députés soutenaient ces plans cette semaine. (Samuel Stolton, Euractiv.com)

PARIS

Délire paranoïaque. Une attaque au couteau dans la banlieue lyonnaise par un réfugié afghan souffrant visiblement de délire paranoïaque a fait un mort et plusieurs blessés samedi. Les tribunaux n’ont pas accusé le jeune homme de terrorisme. Le réfugié avait demandé l’asile dans plusieurs pays européens ces dernières années, notamment en Suède, en Italie et en Allemagne. Un événement qui a incité l’extrême droite, dont Marine Le Pen, à dénoncer « la politique d’immigration laxiste de la France ». Gilles Le Gendre, président du groupe LREM de Macron, a nié tout lien entre le statut de réfugié et la probabilité de commettre des crimes, mais a admis qu’«  il y a un problème d’immigration » en France. (Euractiv France)

MADRID

Des députés français « ignorants ». Le ministre espagnol des Affaires étrangères et futur haut représentant de l’UE, Josep Borrell, a déploré dimanche « l’ignorance de la réalité espagnole » que 52 députés français ont exprimé dans une tribune du Journal Du Dimanche, sur ce qu’ils qualifient « d’atteinte aux libertés fondamentales » dans la région de Catalogne.

« Ces parlementaires ignorent la réalité d’un pays voisin et ami de la France comme l’Espagne, qui fait partie de l’Union européenne, un pays uni par le même respect de l’État de droit », a déclaré Josep Borrell.

L’ancien Premier ministre français et actuel conseiller municipal de Barcelone, Manuel Valls, a également critiqué dimanche « l’ignorance et l’irresponsabilité » des 52 députés qui, a-t-il dit, « ne savent pas que l’Espagne est une démocratie ». (Euroefe)

ROME

Mise à jour du gouvernement. Le Mouvement 5 étoiles (M5S) et le Parti démocrate (PD) de centre-gauche ont encore du mal à trouver un programme commun pour former une coalition au pouvoir. Le leader du M5S, Luigi Di Maio, a explicitement évoqué la possibilité de nouvelles élections vendredi.

Le PD propose maintenant de ne nommer aucun vice-premier ministre afin d’éviter un conflit sur les postes les plus élevés du gouvernement. Le Premier ministre en exercice, Giuseppe Conte, est convaincu qu’il présentera son équipe au plus tard mercredi (4 septembre). Pendant ce temps, Matteo Salvini, leader de la Ligue de droite a déclaré que Luigi Di Maio était « une victime » de Giuseppe Conte. (Gerardo Fortuna, Euractiv.com)

ATHÈNES

Restitution des marbres du Parthénon. Le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, a appelé son homologue britannique Boris Johnson à rendre les marbres du Parthénon à Athènes en 2021, année où la Grèce célèbre ses 200 ans d’indépendance. Kyriakos Mitsotakis a déclaré dans un entretien avec The Observer qu’il proposerait « des objets d’art importants qui n’ont jamais quitté la Grèce », au British Museum sur une base temporaire.

Athènes, qui accuse Londres d’avoir volé les objets anciens du Parthénon sous l’Empire ottoman, fait pression depuis plus de 30 ans pour leur retour. L’opposition a toutefois réagi en déclarant qu’en ne réclamant qu’un emprunt des marbres, la Grèce reconnaît que le British Museum en est le propriétaire réel. (Theodore Karaoulanis, Euractiv Grèce)

BRATISLAVA

Jour de la Constitution. La Slovaquie a célébré la Journée de la Constitution le 1er septembre. Le chef du parti de coalition Smer-SD (PSE), Robert Fico, a réitéré sa proposition d’adopter un amendement constitutionnel empêchant l’adoption d’enfants par des couples homosexuels. Il espère ainsi empêcher un éventuel futur gouvernement libéral de faire adopter un changement législatif permettant l’adoption par les couples homosexuels. « Nous avons encore d’autres problèmes dans ce pays », a déclaré l’actuel Premier ministre, Peter Pellegrini (Smer-SD) en réaction à la proposition de Robert Fico. Selon les rumeurs, Peter Pellegrini serait sur le point de quitter le parti Smer-SD pour un nouveau projet politique. (Zuzana Gabrižová, Euractiv Slovaquie)

PRAGUE

Conflit autour de la centrale électrique. Selon le quotidien autrichien Kurier, certains députés autrichiens n’excluent pas qu’un procès soit intenté contre la République tchèque devant la Cour de justice de l’UE pour le financement de l’extension de sa centrale nucléaire. Ils critiquent le fait que les deux projets d’unités nucléaires aient obtenu une évaluation positive de l’impact environnemental. Le ministère tchèque de l’Environnement affirme en effet qu’il aura un impact acceptable sur l’environnement et la santé humaine. Un permis de construire est toujours en attente. (Ondřej Plevák, Euractiv République tchèque)

ZAGREB

Sur la défense. Une coopération plus étroite en matière de défense et de sécurité est nécessaire entre les États membres de l’UE étant donné les défis auxquels ils sont confrontés et cette coopération est une opportunité pour le secteur industriel et le développement économique, a déclaré Jorge Domecq, directeur général de l’Agence européenne de défense à Hina. Il sera à Zagreb aujourd’hui. (Željko Trkanjec, Euractiv Croatie)

BELGRADE

Nouveau shérif en ville. Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a nommé son représentant spécial pour les Balkans occidentaux, le député Matthew Palmer. M. Palmer dirigera les efforts visant à renforcer l’engagement diplomatique des États-Unis en faveur de la paix, de la stabilité et de la prospérité dans la région et se concentrera sur l’intégration des pays des Balkans occidentaux dans les institutions occidentales. Matthew Palmer se rendra pour commencer en Slovénie cette semaine pour assister au Forum stratégique de Bled. (Euractiv Serbie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.