Ursula Von der Leyen devrait défendre la stratégie sanitaire de l’UE dans son discours sur l’état de l’Union

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, avant sa rencontre avec le président tunisien Kais Saied au siège de la Commission européenne à Bruxelles, en Belgique, le 4 juin 2021. EPA-EFE/Francisco Seco/POOL [EPA-EFE/Francisco Seco / POOL]

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, devrait vanter le succès de la stratégie vaccinale de l’UE et du passeport sanitaire européen lors de son discours sur l’état de l’UE le 15 septembre. Elle devrait également mentionner le statut et le rôle de l’Europe dans le monde suite au retrait américain d’Afghanistan.

Jeudi 9 septembre, Mme Von der Leyen a évoqué avec les chefs des groupes politiques du Parlement européen certains des points clés qu’elle entend aborder la semaine prochaine à Strasbourg.

La présidente de la Commission consacrera une partie importante de son discours aux efforts de l’UE contre la pandémie, a déclaré une source du Parlement à EURACTIV.

Sur la base de ses commentaires aux chefs des groupes politiques, elle a l’intention de défendre l’achat conjoint de vaccins mené par la Commission, ainsi que la stratégie visant à diversifier l’éventail des fournisseurs, a indiqué le fonctionnaire en question. Mme Von der Leyen mentionnera également les avantages du passeport sanitaire européen pour faciliter la liberté de circulation, et elle insistera sur les opportunités que le fonds de relance apportera pour transformer les économies des États membres, a ajouté la source.

S’adressant aux ambassadeurs nationaux lundi (6 septembre) , Mme Von der Leyen a déclaré que la stratégie de vaccination était une réussite conjointe de la Commission, responsable de l’achat des doses, et des gouvernements nationaux, chargés des campagnes de vaccination, a indiqué un fonctionnaire européen.

Mme Von der Leyen s’adressera aux députés européens deux semaines après le franchissement du seuil des 70 % de vaccination de la population adulte de l’Union. Un chiffre qui reste cependant insuffisant pour atteindre l’immunité de groupe face à la propagation du variant delta.

Covid-19 : « pas de besoin urgent » d’une dose de vaccin en plus, selon une agence européenne

Il n’y a actuellement « pas de besoin urgent » d’administrer une dose supplémentaire de vaccin pour renforcer l’immunisation contre la Covid-19 dans la population en général, a affirmé mercredi (1 septembre) l’agence européenne chargée des maladies.

Afghanistan

Elle consacrera une partie importante de son discours à l’autonomie stratégique de l’UE et aux défis géopolitiques, et tirera quelques leçons du retrait chaotique de Kaboul en août.

En outre, elle abordera la situation de l’État de droit dans l’Union et les tentatives de sape des gouvernements hongrois et polonais en la matière.

La présidente de la Commission européenne devrait adopter un ton optimiste sur l’état de l’économie de l’UE, le rebond européen s’étant révélé meilleur que prévu, en partie grâce aux premiers transferts de fonds de relance vers les capitales.

L’économie de l’UE devrait retrouver son niveau pré-pandémie d’ici à la fin de l’année, soit six mois plus tôt que prévu, même si la rapidité de la reprise dépendra de l’évolution de la propagation du virus et des efforts de vaccination.

Les fonctionnaires européens s’attendent à ce que Mme Von der Leyen parle de la réforme des règles budgétaires contrôlant les déficits et les niveaux d’endettement nationaux, de la nécessité de mettre en œuvre des réformes pour améliorer la compétitivité de l’Europe, de la modernisation du marché intérieur et de l’agenda social, puisqu’elle appellera à une reprise équitable qui ne laisse personne de côté.

Le paquet "Fit for 55" suscite des critiques au sein du collège des commissaires

Mercredi (14 juillet), plusieurs commissaires européens ont exprimé leurs inquiétudes concernant le paquet législatif « Fit for 55 ». D’autres auraient remis en cause la gestion de ce nouveau plan de bataille climatique par Ursula von der Leyen. Décryptage.

La dirigeante de la Commission devrait également appeler à une transition équitable en ce qui concerne les objectifs numériques et écologiques, après la présentation de l’énorme ensemble de mesures climatiques proposé avant la pause estivale. Ce « paquet climatique » a cependant été contesté au sein de son collège et au sein des chancelleries des États membres.

Ces derniers jours, certains commissaires et groupes politiques européens, dont les socialistes, ont envoyé leurs contributions à Mme Von der Leyen, qui travaille dans le plus grand secret sur son discours.

Bien que personne n’exclue les propositions accrocheuses, certains fonctionnaires européens ont fait remarquer que le message sous-jacent porterait plutôt sur la réalisation des grandes priorités et des initiatives déjà annoncées, notamment en matière de migration.

Subscribe to our newsletters

Subscribe