La pandémie révèle l’importance d’une coopération renforcée entre l’Union européenne et ses pays partenaires

DISCLAIMER: Toutes les opinions affichées dans cette colonne reflètent l'avis de l'auteur, pas celle d'EURACTIV Media network.

Promoted content

[Expertise France]

Cet article fait partie de l'édition spéciale Repenser la coopération internationale dans un monde post-pandémie.

Depuis mars 2020, le monde entier est plongé dans une crise inédite, qui n’est pas terminée mais dont il est déjà possible de tirer quelques enseignements.

Koen Doens est le Directeur général des Partenariats internationaux de la Commission européenne. Jérémie Pellet est le Directeur général d’Expertise France. Gaston Schwartz est le Directeur général de LuxDev. Jean Van Wetter est le Directeur général d’Enabel.

La pandémie a dans un premier temps mis à l’épreuve la solidarité. Néanmoins, l’Europe a tenu bon sur ses valeurs fondamentales. Elle a fait un choix fort en maintenant et même renforçant ses dispositifs de solidarité à l’égard de nos partenaires, alors même qu’elle affrontait sa plus grave récession économique depuis la Seconde Guerre mondiale.

Le 8 avril 2020, à peine un mois après que la Covid-19 a été requalifiée en pandémie par l’OMS, l’Union européenne, premier bailleur mondial, présentait un plan de soutien européen aux efforts de nos pays partenaires dont la valeur a depuis atteint 38,5 milliards d’euros.

Pour plus d’impact, elle a lancé l’approche Equipe Europe, visant à combiner les ressources et le savoir-faire des institutions européennes, des États membres et de leurs opérateurs techniques et institutions financières. Cette démarche s’est traduite dès le printemps 2020 par un effort de coordination inédit.

L’Europe a ensuite adopté, le 10 novembre 2020, un budget pluriannuel qui consacre une augmentation sensible de l’enveloppe dédiée à l’action extérieure, incluant l’aide au développement. L’approche Equipe Europe sera au cœur de la programmation de cette enveloppe.

La crise sanitaire nous a collectivement fait prendre conscience qu’au-delà des spécificités de chacun, les principaux défis du siècle en cours seront communs. Nos partenariats, à commencer par celui avec le continent africain, seront dès lors décisifs.

Les institutions européennes et les agences de développement et de coopération des Etats membres poursuivront ensemble leurs efforts autour de trois objectifs:

  • Capitaliser sur l’expérience politique de la construction européenne et les valeurs qui la sous-tendent pour promouvoir de nouvelles formes de vivre ensemble et de gouvernance des biens publics mondiaux ;
  • Construire des alliances à même de répondre aux grands défis globaux de notre époque – changement climatique, mobilité, paix et sécurité, transformation digitale, inégalités ;
  • Encourager l’échange entre pairs, en réponse aux besoins de nos partenaires, et mobiliser une expertise européenne de haut niveau pour proposer des solutions innovantes.

Une coopération européenne ambitieuse doit reposer sur un partenariat renforcé entre les institutions européennes, les Etats membres et leurs opérateurs techniques et institutions financières. Cette perspective a été confirmée lors de la réunion annuelle de l’assemblée générale du réseau des praticiens européens, qui s’est tenue le 4 mai 2020.

Les agences de coopération telles qu’Expertise France, Enabel et Luxdev sont pleinement engagées dans cette démarche. Cette recherche de synergies doit également se faire avec les institutions financières européennes. Comme l’ont souligné les conclusions du sommet Finance en Commun, les systèmes financiers des pays partenaires forment la clé de voûte de leur développement durable.

En France, l’intégration prochaine d’Expertise France au groupe AFD contribuera à mobiliser un plus grand effet de levier en soutien à ces systèmes. Un rapprochement entre le réseau des praticiens européens (actuellement co-présidé par Enabel-Luxdev) et les banques de développement contribuerait également à cette ambition.

« Au jour des grandes crises, la fièvre des idées est salutaire » disait Emile de Girardin. La pandémie nous invite à inventer de nouveaux cadres d’action: travaillons ensemble dans une approche #TeamEurope pour affronter ensemble les défis de demain !

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer