Voir les jeunes filles comme des leaders

DISCLAIMER: Toutes les opinions affichées dans cette colonne reflètent l'avis de l'auteur, pas celle d'EURACTIV.COM Ltd.

Selon les indicateurs du Forum économique mondial, on estime qu'il faudra 217 ans pour atteindre la pleine parité entre les sexes. [Women Political Leaders Global Forum]

Il n’y a actuellement aucun pays au monde où hommes et femmes sont traités de façon parfaitement égale. Selon des indicateurs du Forum économique mondial, il faudra compter environ 217 ans pour parvenir à une réelle parité, s’indigne Marie-Louise Coleiro Preca.

Marie-Louise Coleiro Preca est la présidente de Malte. Membre du parti travailliste, elle a été députée puis ministre dans le gouvernement de Joseph Muscat avant d’être élue présidente en 2014 par le Parlement maltais.

Le 11 octobre commémore chaque année la Journée Internationale de la Fille, en soulignant la valeur et la contribution de 1,1 milliard de filles, qui font partie de la population mondiale.
Cette génération de filles grandit à une époque de transformations sociales, politiques, économiques et environnementales sans précédent. Jamais auparavant nous n’avions eu besoin d’un leadership et d’une innovation aussi forts, intégrant la participation de personnes de tous âges et de tous genres.

Afin de relever les défis internationaux de notre monde, je suis convaincue que nous devons avant tout éliminer les obstacles qui entravent actuellement nos progrès pour parvenir à une réelle égalité et équité entre les sexes. Offrir de vraies opportunités pour les personnes de tout genre est au cœur de l’Agenda de 2030 des Nations Unies, et de ses Objectifs de Développement Durable. En particulier, l’ODD numéro 5 encourage la communauté internationale à s’engager pour acquérir une égalité des sexes et des genres, dans un avenir très proche.

Cependant, il n’existe actuellement aucun pays au monde où les hommes et les femmes sont réellement traités sur un pied d’égalité. Au rythme actuel, selon les indicateurs du Forum économique mondial, il faudra environ 217 ans pour parvenir à la pleine parité des sexes. Nous ne pouvons pas nous permettre d’attendre aussi longtemps. Je suis convaincu que, pour créer un changement durable sur le long terme, nous devons inclure activement les voix et les expériences de nos jeunes filles. Elles sont des actrices essentielles de notre cheminement vers un changement positif. Nous devons placer nos filles sur un chemin où elles ont les mêmes chances de s’épanouir et de réaliser leur potentiel, à l’instar de nos garçons.

L’aide française à la traîne sur l’égalité homme-femme

Malgré ses engagements, la France peine à faire parvenir son aide aux pays les plus pauvres ainsi qu’à l’égalité homme-femme, pointe une évaluation de l’OCDE.

Les filles doivent être assurées d’un accès équitable aux opportunités dans tous les aspects de leur vie, de l’éducation à l’emploi. Lorsque nous respectons entièrement la dignité et le bien-être des femmes et des filles, et la valeur de leurs contributions, nous pouvons faire une réelle différence dans nos communautés et notre société.

Pour cette raison, nous devons continuer à promouvoir des processus actifs de participation des enfants, qui reconnaissent les enfants comme des acteurs sociaux à part entière. Nous devons amener nos filles à se considérer comme des leaders potentielles et des penseuses novatrices, avec une contribution utile à apporter à notre société.

Il est urgent d’élargir les possibilités offertes aux enfants et, en particulier, d’élever nos jeunes filles en leur donnant les moyens de devenir des femmes dirigeantes. C’est pour cette raison que je suis très fière d’être la marraine de la campagne #Girl2Leader, lancée par Women Political Leaders Global Forum.

La campagne #Girl2Leader cherche à surmonter les formes préjudiciables de stéréotypes de genre et à créer un environnement qui encourage et soutient les jeunes filles à envisager la possibilité d’une carrière dans la politique et le leadership.Cette année, à l’occasion de la Journée Internationale de la Fille, la campagne #Girl2Leader a mis en relation plus de 1 500 filles de plus de 20 pays avec des femmes politiques.

Différents événements ont eu lieu simultanément en Albanie, en Bolivie, au Canada, en Guinée, en Irlande, au Kenya, en Malaisie, à Malte, à Monaco, en Pologne, en Roumanie, au Rwanda, en Ukraine, au Royaume-Uni, aux États-Unis et au Parlement européen à Bruxelles.

Si nous espérons surmonter les nombreux défis auxquels notre monde est confronté aujourd’hui, tout en promouvant une paix positive, un bien-être holistique et une meilleure justice sociale, je suis certaine que nous ne pouvons nous permettre de délaisser la moitié de la population mondiale.Notre monde a besoin de modèles inspirants et de stratégies solides pour un leadership plus équitable. Le monde a besoin de la précieuse participation de toutes nos femmes et de nos filles, aux côtés des hommes et des garçons. De cette manière, nous créerons exactement la sorte d’avenir que nous serons fiers de léguer aux générations futures.

Les Espagnoles en grève pour dénoncer les inégalités

L’écart salarial entre hommes et femmes, la violence de genre et le machisme sont les principaux obstacles à l’égalité des sexes en Europe. Les Espagnoles débraient le 8 mars pour défendre leurs droits . Un article de notre partenaire, Euroefe.

 

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.